image

1.540 panneaux solaires offerts pour faciliter l’accès à l’énergie aux habitants de Dabis, Kamsar et Tanènè

Depuis son implantation à Boké, le Consortium a intégré dans sa stratégie une importante contribution au développement local. Au-delà des nombreux emplois directs et indirects que sa présence entraine dans la région, le Consortium procède à de nombreux dons auprès des communautés proches des zones d’exploitation minière pour renforcer son ancrage local.

Ces dons ont pour but d’améliorer les conditions de vie des habitants. C’est le cas par exemple avec la distribution lundi 24 juin de 1 540 kits d’énergie solaires aux populations de 51 villages vivant dans les communes rurales de Dabis, Kamsar et Tanènè dans la préfecture de Boké. Chacun de ces kits contient 4 ampoules, un onduleur, un panneau solaire avec une autonomie de 15 heures.

L’accès à l’énergie est essentiel pour permettre le développement économique et humain. Selon la Banque africaine de développement, plus de 645 millions d’Africains n’ont toujours pas accès à une source d’électricité. Face à la difficulté de réalisation des grands projets d’infrastructures, les solutions hors-réseau sont l’avenir de l’énergie en Afrique.

Pour Zhang Weigagng du département des relations communautaires de la SMB : « Les zones rurales sont particulièrement frappées par ce problème d’accès à l’énergie où des solutions innovantes sont nécessaires. En procédant à ces dons, nous voulons permettre aux habitants de la région de vivre plus confortablement et de faciliter le développement de certaines activités économiques ».

Younoussa Coumbassa, chef de secteur de Kambia a déclaré : « Je tiens à remercier le Consortium pour ce nouveau geste de solidarité à notre égard, qui témoigne de leur implication pour le développement local. Ces kits solaires vont grandement faciliter la vie de plusieurs milliers d’habitants ».

Un habitant d’une des communes, Sékou Djibril Camara, confirme que ce don est fortement apprécié des habitants, car il n’est pas éphémère et va profiter sur le long terme à la population.

image

Boké : la maison des jeunes de Kolaboui remise à la jeunesse après sa rénovation par le consortium SMB-WINNING

Après trois mois de travaux de construction d’un centre d’accueil et la rénovation de la maison des jeunes de kolaboui, le Consortium SMB-Winning a procédé jeudi, 19 juin 2019 à la remise desdites infrastructures.

C’était en présence des autorités locales de Boké et d’une forte délégation du consortium ainsi que les bénéficiaires massivement mobilisés pour la circonstance.

Les travaux de rénovation ont consisté entre autres à la couverture de la maison des jeunes, construction de deux terrasses, les menuiseries métalliques et vitrées en allure coulissante de plafonnage, à l’électrification et à la peinture. A cela s’ajoute la construction d’un centre d’accueil composé de trois chambres, d’une terrasse, d’un salon en annexe, d’un bar dancing avec un magasin et un bloc de latrine de trois cabines.

Les travaux ont été réalisés par ENCOTRAP, une entreprise locale, sur une durée de trois mois.

Le nouveau visage que présente désormais ces infrastructures est un réel ouf de soulagement pour les jeunes de kolaboui qui par la voix de leur porte-parole Alsény Soumah, délégué sous préfectoral de la jeunesse de Kolaboui a indiqué : « C’est grâce à l’engagement et à la promesse du PDG du conseil d’administration de la SMB M. Fadi Wazni et de PDG de Winning Group M.SUN que ces actions sont réalisées. »

Pour M. Wu directeur des relations communautaires de la SMB, ce geste est un symbole d’amitié entre le Consortium et la jeunesse de kolaboui : « Surtout en cette période de CAN. Ce nouveau bijou va permettre aux jeunes de suivre dans le confort, les matchs de la CAN et de soutenir le syli de Guinée », a-t-il déclaré.

Au nom des autorités locales de Boké, le secrétaire général chargé des collectivités de Boké, Jean Béavogui a félicité et remercié le consortium SMB-WINNING pour cette œuvre salvatrice avant d’inviter les bénéficiaires à en faire bon usage. Plus loin, il dira que l’initiative permettra de répondre aux besoins des jeunes.

« Ainsi », dit-il, « ce bijou vient encore s’ajouter à la longue liste des infrastructures que la SMB a réalisées dans la préfecture de Boké depuis son implantation sur le sol guinéen. Désormais cette maison et ce centre d’accueil pourront générer des revenus et créer des emplois pour des jeunes ».

Une manière de lutter contre le chômage des jeunes ou l’aventure incertaine.

image

Lancement des travaux d’une voie ferrée de 135 kilomètres par le Consortium SMB Winning

Le 29 mars 2019, le Consortium SMB-Winning, en présence de son Président Directeur Général M. Sun Xiushun, le Président de la République de Guinée, son Excellence le professeur Alpha Condé, et plusieurs membres du gouvernement guinéen – représenté notamment par le Ministre des Mines et de la Géologie, M. Abdoulaye Magassouba, et par le Ministre de l’Investissement et des Partenariats Publics-Privés, M. Gabriel Curtis – ont posé ensemble la première pierre d’une nouvelle voie ferrée ce vendredi.

Cet événement marque le début du renouveau du secteur ferroviaire guinéen alors que la dernière construction d’une ligne de chemin de fer date des années 70. Avec ce nouvel axe ferroviaire Dapilon-Santou qui désenclave une partie du pays d’Est en Ouest, la Guinée accélère sa transition vers un réseau ferroviaire plus diversifié et plus étendu dans une perspective de mutualisation et d’usages multiples au service du développement à long terme du pays. Le chemin de fer reliera le terminal de Dapilon du port de Boké et les gisements de la SMB situés à Santou et Houda vers la Préfecture de Télimélé. D’une longueur d’environ 135 kilomètres, il sera composé de nombreux ouvrages d’art dont 23 ponts et 3 tunnels pour un coût total évalué à 1,2 milliard de dollars. En parallèle, le terminal de Dapilon va bénéficier d’investissements supplémentaires dans ses infrastructures afin de devenir une véritable terminal intermodal maritime et ferroviaire, alors que le Port de Boké a déjà été immatriculé au système mondial intégré de renseignements maritimes de l’Organisation maritime internationale (OMI) en 2018. Avec la construction de ce chemin de fer, le Consortium SMB-Winning devient un acteur majeur du secteur des infrastructures et des transports en Guinée en ayant déjà contribué à la rénovation et à la construction de nombreuses routes, notamment une route pavée de 16 kilomètres, à la construction et à la gestion de deux terminaux fluviaux (Katougouma et Dapilon) pour le Port de Boké et désormais au renouveau du secteur ferroviaire guinéen avec ce nouvel axe Dapilon-Santou.

En termes de retombées locales, la construction de cette voie ferrée va permettre la création de dizaine de milliers d’emplois, la formation de nombreux Guinéens et bénéficier à de nombreuses entreprises guinéennes engagées comme prestataires sur ce chantier majeur d’infrastructure. Pour s’assurer que la politique RSE appliquée à la construction de cette voie ferrée réponde aux standards internationaux les plus élevés, le Consortium SMB-Winning s’appuie sur deux partenaires d’excellence dans le domaine : la Société d’Expertises Environnementales et Sociales (SEES) et le cabinet international Louis Berger.

De plus, cette voie ferrée s’inscrit dans le projet de développement d’un corridor agricole de croissance. Le Consortium SMB-Winning s’est ainsi engagé à favoriser et soutenir l’implantation et le développement de nombreux projets agricoles le long de la voie ferrée dans la perspective de contribuer à la diversification de l’économie guinéenne et à la création d’emplois durables. Le Consortium SMB-Winning possède déjà une importante expérience dans le développement agricole à travers de nombreux projets dans la région de Boké.

Le Consortium SMB-Winning a signé avec le gouvernement de la République de Guinée trois conventions, ratifiées par l’Assemblée Nationale à l’unanimité en décembre 2018, pour la réalisation d’un projet intégré pour la région de Boké représentant un investissement de 3 milliards de dollars. Cet investissement s’intègre dans la Zone Économique Spéciale initiée par le gouvernement. Ces conventions concernent la construction d’une ligne de chemin de fer dans un corridor s’étendant de la région de Boffa à la région de Boké, la production et l’exploitation industrielle de ressources de bauxite dans les nouvelles zones minières de Santou II et de Houda et la construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine dans la zone économique spéciale de Boké.

« La construction de cette nouvelle voie ferrée témoigne de l’attractivité de la Guinée pour les investisseurs miniers, a déclaré M. Abdoulaye Magassouba, Ministre des Mines et de la Géologie. Les réformes menées par le gouvernement ont permis à des entreprises comme le Consortium SMB-Winning de se développer rapidement et de placer la Guinée dans le trio de tête des producteurs mondiaux de bauxite en quelques années. »

Pour M. Sun Xiushun, Président Directeur Général du Consortium SMB-Winning : « La pose de cette première pierre en présence du Président de la République de Guinée témoigne du partenariat gagnant-gagnant qu’a su établir le Consortium avec la Guinée. C’est à travers des valeurs communes développement minier et industriel, contenu et emploi local – que l’amitié sino-guinéenne s’illustre, en se concrétisant à travers des projets de grande envergure comme cette nouvelle voie ferrée. »

« Depuis le début de notre projet, la dimension inclusive et durable est essentielle comme en témoigne l’importance que nous accordons au contenu local et aux relations communautaires, explique M. Wazni, président du conseil d’administration de la Société minière de Boké (SMB). C’est en étant pleinement acteur du changement et du développement de la Guinée que le Consortium SMB-Winning réussira son projet sur le long terme. »

« Avec le démarrage des travaux aujourd’hui, nous visons un début des opérations en 2022, précise Frédéric Bouzigues, directeur général de la SMB. Je tiens à rappeler que nos engagements environnementaux et sociétaux sont au cœur de la stratégie du Consortium et sont inclus dans le cahier de charge de la construction du chemin de fer. Notre politique RSE se définit par l’application précise des recommandations de nos Études d’Impact Environnemental et Social (EIES), qui seront suivies de Plans de Gestion Environnementale et Sociale (PGES) et de Plans d’Action de Réinstallation et de Compensation (PARC). »

image
31 décembre 2018

Dossier de presse 2018 – Transformer ensemble la Guinée

Vous pouvez consulter ici le dossier de presse de l’année 2018 : Transformer ensemble la Guinée

Derniers tweets

TOUS LES TWEETS