image
5 novembre 2020

Transfert réussi des véhicules de construction ferroviaire du chemin de fer Dapilon – Santou

Les véhicules de construction – comprenant notamment le chariot sur rail, le chariot de bourrage, le chariot à plateau et le chariot de déchargement pneumatique des ballasts – de Winning Consortium Railway Guinea (WCRG) du chemin de fer Dapilon-Santou ont été hissés et descendus avec succès sur la ligne au niveau de la gare de Dapilon.
Lors de cette opération, 12 véhicules ont été transférés, dont le poids variait entre 20 et 60 tonnes. Compte tenu de la complexité technique du plan d’opération de levage, un important travail de préparation en amont et de coordination était nécessaire pour la réussite de l’opération en toute sécurité. Réalisée en seulement 2 jours, la mise sur rail de ces véhicules marque le lancement intégral de la pose des rails du chemin de fer Dapilon-Santou, dont l’objectif de mise en œuvre est juin 2021.

Le chemin de fer Dapilon-Santou, construit et géré par le Consortium SMB-Winning, sera dédié au transport de minerai. En desservant les zones minières dans la zone de Kindia et Boké, cette nouvelle voie ferrée constituera une infrastructure de transport importante pour l’ensemble des entreprises minières opérant le long de cet axe.

image
25 septembre 2020

La SMB construit le premier pont routier sur la rivière Kogon

Vers 08 : 00 du matin heure locale, la première pièce de poutre en forme T du pont routier traversant la rivière Kogon est posée avec succès, ce qui marque le début des travaux de la pose des poutres en forme T du premier pont routier de la gare Santou du chemin de fer Dapilon-Santou.x

Ce pont traversant la rivière Kogon est un pont routier dans la zone minière connectant la gare de Santou et la concession de Santou. Il est situé dans la Préfecture de Kindia, avec une longueur totale de 108 mètres, dont chaque traverse mesure 20 mètres. C’est le premier pont routier sur la rivière Kogon dans la concession de Santou.

image
16 septembre 2020

La Fondation SMB-Winning signe avec le Lycée Français Albert Camus de Conakry un partenariat pour un financement de 500 000 €

La Fondation SMB-Winning vient de signer avec le Lycée Français Albert Camus de Conakry une convention de partenariat technique et financier avec l’objectif de soutenir – à hauteur de 500 000 € étalé sur 4 ans – l’extension des capacités d’accueil du lycée et travailler ensemble sur des projets culturels et pédagogiques.

La signature de cette convention s’est déroulée dans les locaux du Consortium SMB-Winning, en présence de Fadi Wazni, administrateur de la Fondation SMB-Winning, Frédéric Bouzigues, directeur général de la SMB et président de l’APE du lycée français, Miguel Tesson, proviseur du lycée français, Frédéric Brignot, conseiller de coopération et d’action culturelle à l’ambassade de France en Guinée, Jean-Christian Mboya, directeur administratif et financier du Lycée Albert Camus, et Charlotte Comte, ingénieur OPC en charge du suivi du projet.

Avec ce mécénat, la Fondation SMB Winning s’est engagée à appuyer et soutenir le Lycée Albert Camus qui a lancé un vaste plan de restructuration et de réorganisation de son ensemble immobilier : reconstruction des salles de classe aux standards modernes, construction d’équipements sportifs (halle sportive, piscine, terrains de sport…), déplacement de l’école primaire, mise en place d’un service de restauration, d’une salle événementielle… L’ensemble des travaux est estimé à 7,7 millions d’euros.

La réorganisation globale du site requalifie l’ensemble de l’établissement sur les plans pédagogique et récréatif, notamment avec la construction de nouveaux équipements. Cette réorganisation s’inscrit dans le cadre d’une forte attractivité du Lycée Albert Camus, qui accueille pour cette rentrée 2020 plus de 1060 élèves et plus d’une centaine de personnels éducatifs.

« Contribuer à l’épanouissement de la jeunesse à travers l’éducation est une des principales vocations de la Fondation SMB-Winning et une fierté pour moi en tant que citoyen, déclare Fadi Wazni. Avec plus de 70% des élèves de nationalité guinéenne, soutenir le lycée français Albert Camus faisait sens pour notre Fondation. Cela s’inscrit dans la continuité de plusieurs de nos initiatives en faveur de la jeunesse guinéenne, comme Foot for Change notamment. En tant que parent, je suis aussi personnellement attaché au Lycée Albert Camus où mes enfants ont effectué une partie de leur scolarité ».

« Cet engagement sur le long terme de la Fondation SMB-Winning est un appui important pour l’avenir de notre lycée. Il marque une fois encore l’importance et le rayonnement de notre établissement, explique Miguel Tesson, proviseur du lycée français de Conakry.”. Ce type de partenariat avec des acteurs majeurs établis dans notre pays comme le Consortium SMB Winning et sa Fondation est devenu essentiel pour garantir le rayonnement de l’éducation française à l’étranger et ainsi nous permettre d’accueillir les élèves dans de bonnes conditions afin de remplir notre mission éducative ».

image
27 juin 2020

Guinée : l’Assemblée Nationale donne le feu vert à SMB-Winning pour exploiter Simandou, un projet à 15 milliards $

(SMB-Winning) – Le projet de Simandou, l’un des plus grands gisements de fer au monde, constitue une étape majeure dans le développement économique de la Guinée : 15 milliards $ d’investissement, 30 000 emplois directs, 650 kilomètres de voie ferrée, 15,5 milliards $ de revenus sur 25 ans pour l’Etat guinéen.

Près de quinze jours après avoir signé la convention de base pour l’exploitation des blocs I et II de Simandou avec le gouvernement, en date du 9 juin 2020, la convention a été ratifiée en séance plénière à l’unanimité par l’ensemble des groupes parlementaires aujourd’hui, en présence de 101 députés de l’Assemblée Nationale de la République de Guinée. Le Président de l’Assemblée Nationale a souligné la qualité des travaux et le bon déroulement au sein de chaque commission de l’étude de cette convention.

Lors des jours précédents, le Ministre des Mines et de la Géologie, M. Abdoulaye Magassouba, ainsi que plusieurs cadres du Ministère des Mines et d’autres Ministères ont également répondu aux questions des 13 commissions de l’Assemblée Nationale réunies en inter-commission. M. Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB, et M. Ismael Diakité, Directeur Général Adjoint de la SMB, étaient également présents pour apporter des réponses complémentaires sur certains points du projet.

Selon l’exposé des motifs pour l’adoption d’une loi portant ratification de la convention de base, le Ministère des Mines et de la Géologie estime que l’État guinéen devrait recevoir 15,5 milliards de dollars US de revenus grâce à l’exploitation du site minier des blocs I et II de Simandou durant les 25 ans de la durée de la convention. En termes d’emplois, le projet créera plus de 30.000 emplois directs en phase de construction. En ce qui concerne les emplois indirects, ils pourront atteindre les 65 000 en phase de construction et 20 000 en phase d’exploitation. En parallèle, le Consortium s’engage à mettre en œuvre un important programme de formation et de transfert de compétences en faveur des Guinéens.

Dans le cadre de l’exploitation des gisements des blocs I et II de Simandou, le Consortium SMB-Winning s’engage à exporter son minerai via le territoire guinéen, en construisant notamment une voie ferrée d’environ 650 kilomètres, ainsi qu’une plateforme portuaire multimodale à Matakang dans la préfecture de Forécariah sur les côtes guinéennes. En parallèle, le Consortium SMB-Winning compte également créer un corridor de croissance agricole le long de la voie ferrée ainsi que construire une aciérie en partenariat avec d’autres opérateurs une fois les études de faisabilité validées. Au total, le montant de l’investissement du Consortium est estimé à 15 milliards de dollars US pour l’ensemble du projet.

« Je tiens à remercier les députés de l’Assemblée Nationale Guinéenne, avec qui les échanges ont été très constructifs », déclare Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB. « Comme c’est le cas à Boké, le Consortium mettra le développement local au cœur de sa stratégie. Il n’y a pas de projet minier viable sans une véritable approche durable et sociale : dans l’ensemble de nos études d’impact environnementales et sociales (EIES), nous intégrons les standards guinéens et internationaux les plus élevés ».

« C’est une très grande fierté pour le Consortium SMB-Winning de démarrer ce nouveau projet en Guinée », souligne Ismael Diakité, Directeur Général Adjoint de la SMB. « Au-delà de l’exploitation du site minier, c’est la construction du Transguinéen qui représente une opportunité de développement exceptionnelle pour notre pays ».

À propos du Consortium SMB-Winning

Fondé en 2014, le Consortium SMB-Winning regroupe quatre partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de minerais : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium ; et le groupe Yantaï Port, grande entreprise chinoise de construction et de gestion portuaire.

image
9 juin 2020

SMB-Winning signe avec la Guinée la convention de base pour l’exploitation des blocs I et II des gisements de Simandou

(SMB-WINNING) – Suite à l’approbation en Conseil des Ministres du Gouvernement de la République de Guinée le jeudi 4 juin 2020 de la signature de la convention de base pour l’exploitation des gisements de minerai de fer des blocs I et II de Simandou, le Consortium SMB-Winning et le gouvernement guinéen ont signé aujourd’hui la convention de base d’une durée de 25 ans au Ministère des Mines.

La cérémonie s’est déroulée en présence du Ministre des Mines, M. Abdoulaye Magassouba, du Ministre du Budget, M. Ismael Dioubaté, ainsi que M. Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB, M. Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB, M. Ismael Diakité, Directeur-Général Adjoint de la SMB et Président de la Chambre des Mines de Guiné, ainsi que Mme. Jiang Xiaobei et Mme. Molly Zhao représentant Shandong Weiqiao et Winning International Group.

Étaient également présents le chargé de mission économique à l’Ambassade de France, M. Loïc Péringuey, le conseiller économique et commercial à l’Ambassade de la République Populaire de Chine en République de Guinée, M. Wang Baozhong, ainsi que de nombreux partenaires techniques du projet comme Total, PwC, la Société d’Expertise Environnementale et Sociale (SEES), Louis Berger, et la Société Générale de Banque en Guinée (SGBG).

Pour la valorisation de ce gisement, une procédure d’appel d’offres avait été organisée par le Ministère des Mines et de la Géologie pour l’attribution des droits miniers sur les gisements de minerai de fer des blocs I et II de Simandou. Dans le cadre de cet appel d’offres, le Consortium SMB-Winning s’est fait accompagner par le cabinet d’avocat August Debouzy et le cabinet d’audit PwC. À la suite de cette procédure, le Consortium SMB-Winning a été déclaré adjudicataire provisoire le 12 novembre 2019 face à la société australienne Fortescue Metals Group (FMG) après l’examen des candidatures par une commission interministérielle et plusieurs cabinets indépendants mandatés par le gouvernement de la République de Guinée.

Dans le cadre de l’exploitation des gisements des blocs I et II de Simandou, le Consortium SMB-Winning s’engage à exporter son minerai via le territoire guinéen, en construisant notamment une voie ferrée d’environ 650 kilomètres, ainsi qu’une plateforme portuaire multimodale à Matakong dans la préfecture de Forécariah sur les côtes guinéennes. En parallèle, le Consortium SMB-Winning compte également créer un corridor de croissance agricole le long de la voie ferrée ainsi que construire une aciérie en partenariat avec d’autres opérateurs une fois les études de faisabilité validées.

L’ensemble de ce projet porte l’investissement du Consortium à un montant estimé à 15 milliards de dollars US, dont 6 milliards de dollars US d’investissements sur fonds propres. Au-delà des nombreuses retombées en termes d’emplois directs et indirects ainsi que d’achats locaux, le Ministère des Mines et de la Géologie estime que les revenus directs de l’État seront de l’ordre de 15,5 milliards de dollars US sur la durée de la convention.

En termes de calendrier, le Consortium a prévu un démarrage immédiat des études et travaux de recherche pour présenter une étude de faisabilité à l’État guinéen dans un délai de 30 mois suivant la date d’entrée en vigueur de la convention. Les travaux de construction de la mine commenceront immédiatement après que l’étude de faisabilité soit validée et la première production commerciale sera atteinte dans un délai de 74 mois.

Depuis sa création en 2014, le Consortium SMB-Winning – formé par l’armateur singapourien Winning Shipping, le producteur chinois d’aluminium Shandong Weiqiao, le spécialiste franco-guinéen de transport et logistique United Mining Supply (UMS), et le groupe Yantaï Port – est devenu le premier exportateur de bauxite de Guinée, avec 42 millions de tonnes produites en 2018. La SMB emploie 9 000 personnes dans la région de Boké et a construit deux terminaux fluviaux – Dapilon et Katougouma – rattachés au port de Boké. La conception du projet industriel du Consortium prend en compte le contexte environnemental et social tout au long de la chaîne des opérations, et s’appuie sur des entreprises de référence comme SEES et Louis Berger pour définir sa politique RSE tout en collaborant avec des ONG guinéennes et internationales.

Alors qu’elle a déjà investi près de 1,5 milliard de dollars US dans ses activités dans la région de Boké, la SMB a également lancé le Projet Boffa-Boké, comprenant une ligne de chemin de fer de 135 kilomètres dans un corridor s’étendant du terminal fluvial de Dapilon aux nouvelles zones minières de Santou II et de Houda, ainsi qu’une future raffinerie d’alumine dans la région de Boké. L’investissement total consenti pour l’intégralité du Projet Boffa-Boké par le Consortium est estimé à 4,5 milliards de dollars US.

Pour M. Sun Xiushun, Président Directeur Général du Consortium : « En signant cette convention dans une période de pandémie et en pleine contraction de l’économie mondiale, le Consortium SMB-Winning envoie un signal fort au peuple guinéen sur sa volonté d’investir sur le long terme en Guinée. C’est un signe de confiance de la part des parties prenantes guinéennes dont nous sommes honorés ».

« Face à la pandémie, nous avons un double objectif : garantir la sécurité sanitaire des employés et des communautés tout en maintenant l’activité, explique Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB. Pour exécuter ce projet gigantesque, nous avons besoin du concours de tous : nos actionnaires bien sûr, nos cadres et nos collaborateurs, l’administration et les communautés. Nous appliquons cette logique à tous nos grands projets, celle d’une approche inclusive donnant une part importante à l’adhésion de tous à notre modèle de développement ».

À propos du Consortium SMB-Winning

Fondé en 2014, le Consortium SMB-Winning regroupe quatre partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de minerais : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium, forte de 160 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de 45 milliards de dollars US ; et le groupe Yantaï Port, grande entreprise chinoise de construction et de gestion portuaire.

image
24 avril 2020

Le Consortium SMB-Winning affrète un avion-cargo transportant du matériel médical pour une valeur totale de 1,5 million de dollars pour la Guinée

Depuis le début de la pandémie Covid-19 en Guinée, le Consortium SMB-Winning est en première ligne pour participer à la lutte contre le virus, notamment en apportant un soutien financier et logistique aux autorités sanitaires guinéennes, aux hôpitaux et cliniques du pays. Le Consortium annonce donc l’arrivée le 18 avril 2020 d’un avion-cargo transportant l’équivalent de 1,5 million de dollars de matériel médical à destination de la Guinée.

Ce don de matériel médical comprend notamment :

  • Un système BioRad de détection PCR en temps réel, équipement de laboratoire pour faire les tests ;
  • Un Extracteur automatisé d’acides nucléiques pour les tests de biologie moléculaire (avec purificateur d’échantillons) ;
  • Des kits de test (détection rapide, test fluorescence PCR…) ;
  • Des lots de masques de protection (masques médicaux, masques N95…) ;
  • Des lots gants de protection (gants médicaux, gants stériles…) ;
  • Des thermomètres électroniques ;

Ces équipements qui seront répartis auprès des différents partenaires dans le cadre du plan national de prévention et de riposte à la pandémie de COVID-19 en Guinée, viennent s’ajouter aux premières interventions du Consortium SMB-Winning qui a déjà procédé à des dons financiers à l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS), représentant une valeur totale de 350 000 dollars US.

« La dimension internationale du Consortium est un atout pour la Guinée dans la lutte contre le Covid-19, explique Sun Xiushun, Président Directeur Général du Consortium. Avec les équipes de Winning basées à Singapour, nous avons pu mobiliser tous nos réseaux d’affaires pour permettre l’approvisionnement rapide de matériels médicaux produits dans la région et les envoyer en Guinée. Aussi longtemps que nécessaire et dans la mesure de nos capacités, le Consortium sera mobilisé pour renforcer la riposte sanitaire guinéenne ». 

En interne, le Consortium SMB-Winning a mis en place un plan de prévention et de réaction face au Covid-19 de trois niveaux. Actuellement au niveau 2, les accès aux sites miniers sont réduits au strict nécessaire pour les opérations et l’ensemble des employés sont sensibilisés aux gestes barrières et mesures d’hygiènes.

Acteur majeur du développement local, le Consortium accompagne également les communautés en les tenant informées des mesures sanitaires et en apportant un soutien financier et logistique à l’offre de soin dans la région. Les équipes HSSE et relations communautaires du Consortium jouent un rôle essentiel dans cette action de prévention vis-à-vis de l’ensemble de la population.

« Depuis le début de la pandémie, le Consortium est en première ligne pour soutenir les autorités sanitaires et les populations guinéennes, déclare Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB. En tant qu’entreprise citoyenne, nous restons totalement mobilisés aux côtés de nos sœurs et frères guinéens pour combattre ensemble ce virus ».

 

 

 

image
13 avril 2020

Le Consortium SMB-Winning procède à un don de 250 000 $ pour lutter contre la pandémie du Covid-19

Afin de contribuer à la lutte contre la pandémie Covid-19 en Guinée, le Consortium SMB-Winning vient de procéder à de nouveaux dons pour soutenir les autorités sanitaires et le corps médical, représentant une valeur totale de 250 000 dollars US. Cette série de dons intervient juste après un premier don d’une valeur de 100 000 dollars US à l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) le jeudi 02 avril pour faire face aux premières mesures d’urgence.

Cette série de dons à l’ANSS se répartit en trois catégories :

·             Un don de 100 000 dollars US afin de pouvoir rénover le centre de test et de traitement de l’hôpital de Boké et leur fournir des équipements ;

·             Un don de 100 000 dollars US afin de soutenir les cliniques communautaires à Tamita et Katougouma, en lien avec une clinique privée travaillant en collaboration avec le centre de prévention de contrôle des maladies (CDC) ;

·             Un don de 50 000 dollars US pour l’hôpital de Kamsar sous la gestion de l’Agence Nationale d’Aménagement des Infrastructures Minières (ANAIM).

Le Consortium SMB-Winning, comme l’ensemble des acteurs du secteur minier guinéen, se mobilise pour faire face à la pandémie du Covid-19 en poursuivant un double objectif : la santé des employés, de leurs familles et des communautés et le maintien de l’activité économique. Alors que les régions minières pourraient être de plus en plus exposées au virus, le Consortium SMB-Winning a mis en place un plan de prévention et de réaction face au Covid-19 de trois niveaux. Actuellement au niveau 2, les accès aux sites miniers sont réduits au strict nécessaire pour les opérations et l’ensemble des employés sont sensibilisés aux gestes barrières et mesures d’hygiènes.

Acteur majeur du développement local, le Consortium accompagne également les communautés en les tenant informées des mesures sanitaires et en apportant un soutien financier et logistique à l’offre de soin dans la région. Les équipes HSSE et relations communautaires du Consortium jouent un rôle essentiel dans cette action de prévention vis-à-vis de l’ensemble de la population.

« Cette crise sanitaire est un défi majeur pour la Guinée, bien que le pays bénéficie de l’expérience d’Ebola pour prendre les mesures adéquates pour la population, a déclaré Sun Xiushun, PDG du Consortium SMB-Winning. Le Consortium SMB-Winning est aux côtés des populations de la région de Boké, et plus largement auprès de toutes les Guinéennes et de tous les Guinéens pour apporter un soutien financier et logistique tout au long de la crise. Nous allons prendre d’autres initiatives de ce type pour apporter notre appui auprès des populations pour faire face à la pandémie ».

Le Consortium SMB Winning annonce d’ores et déjà une mobilisation supplémentaire qui interviendra dans les prochaines semaines avec l’envoi massif de matériel.

image
8 avril 2020

Face au Covid-19, la SMB s’engage pour la sécurité de ses employés, des communautés et la continuité de ses activités

Alors que le nombre de personnes testées positives au Covid-19 augmente chaque jour en Guinée, la SMB annonce qu’elle suit un double objectif : garantir la sécurité sanitaire de ses employés et assurer la continuation de l’activité sur les sites.

Depuis le mois de décembre, en coordination avec les entreprises singapourienne et chinoise du Consortium, la SMB surveille l’évolution de la pandémie dans le monde. Un comité de riposte et de résilience regroupant les plus hauts représentants de l’ensemble des membres du Consortium ainsi que leurs équipes HSSE a été mis en place pour faire un point hebdomadaire quotidien sur la situation et sur les mesures de prévention et de protection prises.

Des mesures avaient été prises dès la fin de l’année 2019 pour cesser tous les aller-retours entre la Chine et la Guinée des employés du Consortium, mesures qui se sont étendues progressivement à l’ensemble des zones à risque. Avant même la mise en place de mesures de restrictions par les autorités sanitaires ces dernières semaines, la SMB avait mis en place un protocole de suivi du retour des expatriés avec une mise en quarantaine pour ne prendre aucun risque.

En parallèle, une campagne de communication interne a été mise en place afin de rappeler les règles d’hygiène d’usage : se laver régulièrement les mains, tousser et éternuer dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique, éviter les contacts inutiles et rester à deux mètres de votre interlocuteur.  La SMB a également mis à disposition de ses employés du gel hydroalcoolique et des masques, ainsi qu’organisé des prises de température régulières sur les sites.

Pour les sites de la SMB, les équipes HSSE ont élaboré un plan de réaction face au Covid-19. Ce plan est composé de trois niveaux (virus absent de Guinée ; virus présent en Guinée ; cas d’infection sur les sites de la SMB). À ce jour, le niveau 2 est activé. Il comprend une série de mesures intégrant les gestes barrières, mais également l’interdiction des visites n’ayant pas d’objectif opérationnel absolu, la mise en place de zones tampons à l’entrée des sites et des bases vies pour un contrôle des symptômes, une communication interne renforcée pour impliquer l’ensemble des salariés.

La SMB, consciente de son rôle dans le développement local, joue un rôle actif auprès des populations et des communautés en termes d’accès à l’information, de prévention et de protection. Les équipes dédiées aux relations communautaires se coordonnent avec les autorités locales pour renforcer les mesures sanitaires et participer à la détection potentielle d’une personne contaminée dans la région de Boké.

De plus, les représentants de la SMB à la Chambre des Mines se concertent avec l’ensemble des acteurs secteurs miniers guinéens pour prendre les mesures nécessaires pour éviter la propagation du virus dans le pays. La Chambre des Mines de Guinée est en liaison avec l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) et le bureau guinéen de l’OMS pour se concerter sur les mesures à prendre et identifier des besoins d’assistance.

 

image
13 novembre 2019

La Société Minière de Boké remporte l’appel d’offres pour l’exploitation des gisements de minerai de fer des blocs I et II de Simandou

(SMB) – Suite à un appel d’offres ouvert par le décret D/2019/0194/PRG/SGG du 13 juillet 2019, la Société Minière de Boké (SMB) a remporté l’attribution des gisements de minerai de fer des Blocs I et II de Simandou.

Conformément au Cahier Spécial des Charges relatif à l’Appel d’Offres pour l’octroi de droits miniers sur les gisements de minerai de fer des Blocs I et II de Simandou, le Consortium SMB-Winning s’engage par ailleurs à exporter son minerai via le territoire guinéen, en construisant notamment une voie ferrée de plus de 650 kilomètres, ainsi qu’un port en eau profonde à Matakong, dans un délai de cinq ans à compter de la ratification des conventions.

Depuis sa création en 2014, la SMB – consortium formé par l’armateur singapourien Winning Shipping, le producteur chinois d’aluminium Shandong Weiqiao, le groupe Yantaï Port ainsi que la société guinéenne de transport et logistique United Mining Supply (UMS) – est devenue le premier exportateur de bauxite de Guinée, avec 42 millions de tonnes produites en 2018. La SMB emploie 9 000 personnes dans la région de Boké et a construit deux terminaux fluviaux – Dapilon et Katougouma – rattachés au port de Boké. Enregistré à l’Organisation Maritime Internationale (OMI) depuis septembre 2018, Boké est le plus grand port polyvalent de Guinée en termes de volume de marchandises manutentionnées (import & export), et possède également le plus grand centre de réparation navale d’Afrique de l’Ouest.

Alors qu’il a déjà investi près de 1,5 milliard de dollars US dans ses activités dans la région de Boké, le Consortium a également lancé le Projet Boffa-Boké, comprenant une ligne de chemin de fer de 135 kilomètres dans un corridor s’étendant du terminal fluvial de Dapilon aux nouvelles zones minières de Santou II et de Houda, et la construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine dans la région de Boké. L’investissement total consenti pour l’intégralité du Projet Boffa-Boké par le Consortium est estimé à 3 milliards de dollars US.

Pour le singapourien M. Sun Xiushun, Président Directeur Général du Consortium : « Le Projet Simandou Blocs I & II sera déterminant pour l’avenir de la Guinée. Ce méga-gisement est une opportunité en termes d’emploi et de création de richesses pour l’ensemble du pays. Avec le chemin de fer transguinéen, la Guinée sera désormais dotée d’une véritable ligne de vie reliant quatre régions guinéennes entre elles, accélérant la décentralisation administrative et économique, et renforçant le maillage ferroviaire du pays. »

« Avec son expérience réussie à Boké dans la bauxite, le Consortium se propose de répliquer son modèle économique et social, axé sur la responsabilité et la durabilité, dans l’exploitation du fer de Simandou I et II, explique le franco-guinéen Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB. Nous sommes honorés de la confiance qui nous est accordée, tout en remerciant les équipes qui nous ont aidées à préparer l’offre du projet et que j’ai eu le privilège de conduire. Nous sommes persuadés que le Consortium SMB-Winning est le meilleur partenaire pour mener à bien le Projet Simandou I et II aux côtés du gouvernement, des autorités locales et du peuple guinéen. »

« Aujourd’hui, la Chine est le principal acteur industriel mondial, et donc le premier consommateur de minerai pour la transformation primaire » déclare le français Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB. »

« Il était stratégique que la Guinée puisse s’intégrer dans cette chaîne de valeur mondiale avec l’appui de plusieurs partenaires internationaux, afin de contribuer à moyen terme à une première transformation locale. »

À propos du Consortium SMB-Winning

Fondé en 2014, le Consortium SMB-Winning regroupe quatre partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium, forte de 160 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de 45 milliards de dollars US ; et le groupe Yantaï Port. L’État de Guinée, partenaire et membre du consortium, est actionnaire à hauteur de 10%.

image
27 septembre 2019

M. Ismael Diakité, DGA de la SMB, a été élu Président du Conseil d’Administration de la Chambre des Mines de la République de Guinée

Conakry, le 27 septembre 2019 – Suite au Conseil d’Administration de la Chambre des Mines ce matin, les membre du Conseil ont élu M. Ismael Diakité, DGA de la SMB et représentant du Consortium SMB-Winning, au poste de Président du Conseil d’Administration de la Chambre des Mines.

« C’est une triple motivation qui m’a poussé à me porter candidat. Premièrement : la volonté commune d’être solidaire en vue de trouver des solutions aux contraintes dans la conduite des différents projets ; deuxièmement, une envie de répondre aux enjeux de développement minier national en tenant compte de tous les paramètres comme la responsabilité sociétale des entreprises et en fin, une profonde conviction de Monsieur Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration du Consortium ainsi que du Directeur Général de SMB, Frédéric Bouzigues à participer à travers ma modeste personne à une dynamique du patronat des mines en Guinée. »

Ismaël Diakité travaille pour le Consortium SMB-Winning en tant que DGA de la SMB et Représentant du Consortium. Il possède une grande expérience dans la gestion de divers projets d’investissement, notamment dans le secteur des infrastructures minières.

Avant de rejoindre le Consortium SMB-WInning, Ismaël Diakité était membre du Comité Exécutif de Rio Tinto Diamonds & Minerals et Directeur Général de Rio Tinto en Guinée. Ismaël Diakité est également administrateur d’Ecobank Guinée, une division de la Banque panafricaine, et de la Caisse nationale de sécurité sociale de Guinée.
Il a étudié la gestion d’entreprise à l’Institut d’administration et de gestion des entreprises de Paris, les techniques de fabrication industrielle à l’École Nationale Supérieure des Mines de Douai (France), et est diplômé d’un Master en administration et économie des entreprises de l’Université du Pays de Galles.

 

À propos du Consortium SMB-Winning

Fondé en 2014, le consortium SMB-Winning regroupe trois partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium, forte de 160 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de 45 milliards de dollars US. L’État de Guinée, partenaire et membre du consortium, est actionnaire à hauteur de 10%. Depuis sa création, SMB-Winning a investi plus de 1 milliard de dollars US dans ses activités extractives dans la région de Boké. Le consortium, qui emploie directement plus de 9000 personnes a également construit et gère deux terminaux fluviaux.

Pour plus d’informations, visitez smb-guinee.com

Derniers tweets

TOUS LES TWEETS