image
24 avril 2020

Le Consortium SMB-Winning affrète un avion-cargo transportant du matériel médical pour une valeur totale de 1,5 million de dollars pour la Guinée

Depuis le début de la pandémie Covid-19 en Guinée, le Consortium SMB-Winning est en première ligne pour participer à la lutte contre le virus, notamment en apportant un soutien financier et logistique aux autorités sanitaires guinéennes, aux hôpitaux et cliniques du pays. Le Consortium annonce donc l’arrivée le 18 avril 2020 d’un avion-cargo transportant l’équivalent de 1,5 million de dollars de matériel médical à destination de la Guinée.

Ce don de matériel médical comprend notamment :

  • Un système BioRad de détection PCR en temps réel, équipement de laboratoire pour faire les tests ;
  • Un Extracteur automatisé d’acides nucléiques pour les tests de biologie moléculaire (avec purificateur d’échantillons) ;
  • Des kits de test (détection rapide, test fluorescence PCR…) ;
  • Des lots de masques de protection (masques médicaux, masques N95…) ;
  • Des lots gants de protection (gants médicaux, gants stériles…) ;
  • Des thermomètres électroniques ;

Ces équipements qui seront répartis auprès des différents partenaires dans le cadre du plan national de prévention et de riposte à la pandémie de COVID-19 en Guinée, viennent s’ajouter aux premières interventions du Consortium SMB-Winning qui a déjà procédé à des dons financiers à l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS), représentant une valeur totale de 350 000 dollars US.

« La dimension internationale du Consortium est un atout pour la Guinée dans la lutte contre le Covid-19, explique Sun Xiushun, Président Directeur Général du Consortium. Avec les équipes de Winning basées à Singapour, nous avons pu mobiliser tous nos réseaux d’affaires pour permettre l’approvisionnement rapide de matériels médicaux produits dans la région et les envoyer en Guinée. Aussi longtemps que nécessaire et dans la mesure de nos capacités, le Consortium sera mobilisé pour renforcer la riposte sanitaire guinéenne ». 

En interne, le Consortium SMB-Winning a mis en place un plan de prévention et de réaction face au Covid-19 de trois niveaux. Actuellement au niveau 2, les accès aux sites miniers sont réduits au strict nécessaire pour les opérations et l’ensemble des employés sont sensibilisés aux gestes barrières et mesures d’hygiènes.

Acteur majeur du développement local, le Consortium accompagne également les communautés en les tenant informées des mesures sanitaires et en apportant un soutien financier et logistique à l’offre de soin dans la région. Les équipes HSSE et relations communautaires du Consortium jouent un rôle essentiel dans cette action de prévention vis-à-vis de l’ensemble de la population.

« Depuis le début de la pandémie, le Consortium est en première ligne pour soutenir les autorités sanitaires et les populations guinéennes, déclare Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB. En tant qu’entreprise citoyenne, nous restons totalement mobilisés aux côtés de nos sœurs et frères guinéens pour combattre ensemble ce virus ».

 

 

 

image
8 avril 2020

Face au Covid-19, la SMB s’engage pour la sécurité de ses employés, des communautés et la continuité de ses activités

Alors que le nombre de personnes testées positives au Covid-19 augmente chaque jour en Guinée, la SMB annonce qu’elle suit un double objectif : garantir la sécurité sanitaire de ses employés et assurer la continuation de l’activité sur les sites.

Depuis le mois de décembre, en coordination avec les entreprises singapourienne et chinoise du Consortium, la SMB surveille l’évolution de la pandémie dans le monde. Un comité de riposte et de résilience regroupant les plus hauts représentants de l’ensemble des membres du Consortium ainsi que leurs équipes HSSE a été mis en place pour faire un point hebdomadaire quotidien sur la situation et sur les mesures de prévention et de protection prises.

Des mesures avaient été prises dès la fin de l’année 2019 pour cesser tous les aller-retours entre la Chine et la Guinée des employés du Consortium, mesures qui se sont étendues progressivement à l’ensemble des zones à risque. Avant même la mise en place de mesures de restrictions par les autorités sanitaires ces dernières semaines, la SMB avait mis en place un protocole de suivi du retour des expatriés avec une mise en quarantaine pour ne prendre aucun risque.

En parallèle, une campagne de communication interne a été mise en place afin de rappeler les règles d’hygiène d’usage : se laver régulièrement les mains, tousser et éternuer dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique, éviter les contacts inutiles et rester à deux mètres de votre interlocuteur.  La SMB a également mis à disposition de ses employés du gel hydroalcoolique et des masques, ainsi qu’organisé des prises de température régulières sur les sites.

Pour les sites de la SMB, les équipes HSSE ont élaboré un plan de réaction face au Covid-19. Ce plan est composé de trois niveaux (virus absent de Guinée ; virus présent en Guinée ; cas d’infection sur les sites de la SMB). À ce jour, le niveau 2 est activé. Il comprend une série de mesures intégrant les gestes barrières, mais également l’interdiction des visites n’ayant pas d’objectif opérationnel absolu, la mise en place de zones tampons à l’entrée des sites et des bases vies pour un contrôle des symptômes, une communication interne renforcée pour impliquer l’ensemble des salariés.

La SMB, consciente de son rôle dans le développement local, joue un rôle actif auprès des populations et des communautés en termes d’accès à l’information, de prévention et de protection. Les équipes dédiées aux relations communautaires se coordonnent avec les autorités locales pour renforcer les mesures sanitaires et participer à la détection potentielle d’une personne contaminée dans la région de Boké.

De plus, les représentants de la SMB à la Chambre des Mines se concertent avec l’ensemble des acteurs secteurs miniers guinéens pour prendre les mesures nécessaires pour éviter la propagation du virus dans le pays. La Chambre des Mines de Guinée est en liaison avec l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) et le bureau guinéen de l’OMS pour se concerter sur les mesures à prendre et identifier des besoins d’assistance.

 

image
13 novembre 2019

La Société Minière de Boké remporte l’appel d’offres pour l’exploitation des gisements de minerai de fer des blocs I et II de Simandou

(SMB) – Suite à un appel d’offres ouvert par le décret D/2019/0194/PRG/SGG du 13 juillet 2019, la Société Minière de Boké (SMB) a remporté l’attribution des gisements de minerai de fer des Blocs I et II de Simandou.

Conformément au Cahier Spécial des Charges relatif à l’Appel d’Offres pour l’octroi de droits miniers sur les gisements de minerai de fer des Blocs I et II de Simandou, le Consortium SMB-Winning s’engage par ailleurs à exporter son minerai via le territoire guinéen, en construisant notamment une voie ferrée de plus de 650 kilomètres, ainsi qu’un port en eau profonde à Matakong, dans un délai de cinq ans à compter de la ratification des conventions.

Depuis sa création en 2014, la SMB – consortium formé par l’armateur singapourien Winning Shipping, le producteur chinois d’aluminium Shandong Weiqiao, le groupe Yantaï Port ainsi que la société guinéenne de transport et logistique United Mining Supply (UMS) – est devenue le premier exportateur de bauxite de Guinée, avec 42 millions de tonnes produites en 2018. La SMB emploie 9 000 personnes dans la région de Boké et a construit deux terminaux fluviaux – Dapilon et Katougouma – rattachés au port de Boké. Enregistré à l’Organisation Maritime Internationale (OMI) depuis septembre 2018, Boké est le plus grand port polyvalent de Guinée en termes de volume de marchandises manutentionnées (import & export), et possède également le plus grand centre de réparation navale d’Afrique de l’Ouest.

Alors qu’il a déjà investi près de 1,5 milliard de dollars US dans ses activités dans la région de Boké, le Consortium a également lancé le Projet Boffa-Boké, comprenant une ligne de chemin de fer de 135 kilomètres dans un corridor s’étendant du terminal fluvial de Dapilon aux nouvelles zones minières de Santou II et de Houda, et la construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine dans la région de Boké. L’investissement total consenti pour l’intégralité du Projet Boffa-Boké par le Consortium est estimé à 3 milliards de dollars US.

Pour le singapourien M. Sun Xiushun, Président Directeur Général du Consortium : « Le Projet Simandou Blocs I & II sera déterminant pour l’avenir de la Guinée. Ce méga-gisement est une opportunité en termes d’emploi et de création de richesses pour l’ensemble du pays. Avec le chemin de fer transguinéen, la Guinée sera désormais dotée d’une véritable ligne de vie reliant quatre régions guinéennes entre elles, accélérant la décentralisation administrative et économique, et renforçant le maillage ferroviaire du pays. »

« Avec son expérience réussie à Boké dans la bauxite, le Consortium se propose de répliquer son modèle économique et social, axé sur la responsabilité et la durabilité, dans l’exploitation du fer de Simandou I et II, explique le franco-guinéen Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB. Nous sommes honorés de la confiance qui nous est accordée, tout en remerciant les équipes qui nous ont aidées à préparer l’offre du projet et que j’ai eu le privilège de conduire. Nous sommes persuadés que le Consortium SMB-Winning est le meilleur partenaire pour mener à bien le Projet Simandou I et II aux côtés du gouvernement, des autorités locales et du peuple guinéen. »

« Aujourd’hui, la Chine est le principal acteur industriel mondial, et donc le premier consommateur de minerai pour la transformation primaire » déclare le français Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB. »

« Il était stratégique que la Guinée puisse s’intégrer dans cette chaîne de valeur mondiale avec l’appui de plusieurs partenaires internationaux, afin de contribuer à moyen terme à une première transformation locale. »

À propos du Consortium SMB-Winning

Fondé en 2014, le Consortium SMB-Winning regroupe quatre partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium, forte de 160 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de 45 milliards de dollars US ; et le groupe Yantaï Port. L’État de Guinée, partenaire et membre du consortium, est actionnaire à hauteur de 10%.

image
27 septembre 2019

M. Ismael Diakité, DGA de la SMB, a été élu Président du Conseil d’Administration de la Chambre des Mines de la République de Guinée

Conakry, le 27 septembre 2019 – Suite au Conseil d’Administration de la Chambre des Mines ce matin, les membre du Conseil ont élu M. Ismael Diakité, DGA de la SMB et représentant du Consortium SMB-Winning, au poste de Président du Conseil d’Administration de la Chambre des Mines.

« C’est une triple motivation qui m’a poussé à me porter candidat. Premièrement : la volonté commune d’être solidaire en vue de trouver des solutions aux contraintes dans la conduite des différents projets ; deuxièmement, une envie de répondre aux enjeux de développement minier national en tenant compte de tous les paramètres comme la responsabilité sociétale des entreprises et en fin, une profonde conviction de Monsieur Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration du Consortium ainsi que du Directeur Général de SMB, Frédéric Bouzigues à participer à travers ma modeste personne à une dynamique du patronat des mines en Guinée. »

Ismaël Diakité travaille pour le Consortium SMB-Winning en tant que DGA de la SMB et Représentant du Consortium. Il possède une grande expérience dans la gestion de divers projets d’investissement, notamment dans le secteur des infrastructures minières.

Avant de rejoindre le Consortium SMB-WInning, Ismaël Diakité était membre du Comité Exécutif de Rio Tinto Diamonds & Minerals et Directeur Général de Rio Tinto en Guinée. Ismaël Diakité est également administrateur d’Ecobank Guinée, une division de la Banque panafricaine, et de la Caisse nationale de sécurité sociale de Guinée.
Il a étudié la gestion d’entreprise à l’Institut d’administration et de gestion des entreprises de Paris, les techniques de fabrication industrielle à l’École Nationale Supérieure des Mines de Douai (France), et est diplômé d’un Master en administration et économie des entreprises de l’Université du Pays de Galles.

 

À propos du Consortium SMB-Winning

Fondé en 2014, le consortium SMB-Winning regroupe trois partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium, forte de 160 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de 45 milliards de dollars US. L’État de Guinée, partenaire et membre du consortium, est actionnaire à hauteur de 10%. Depuis sa création, SMB-Winning a investi plus de 1 milliard de dollars US dans ses activités extractives dans la région de Boké. Le consortium, qui emploie directement plus de 9000 personnes a également construit et gère deux terminaux fluviaux.

Pour plus d’informations, visitez smb-guinee.com

image
24 septembre 2019

Le Consortium SMB-Winning confirme la bonne continuation des travaux du chemin de fer Dapilon-Santou avec l’arrivée de nouveaux matériaux

Conakry (Guinée), le 24 septembre 2019 – Depuis le 29 mars dernier, les travaux d’une nouvelle voie ferrée– la première depuis près de 50 ans en Guinée – ont été lancés par le Consortium SMB-Winning pour rallier le terminal de Dapilon aux gisements de Santou. Lors de cette cérémonie de pose de la première pierre réunissant près de 10 000 personnes, le président Alpha Condé était présent ainsi que M. Sun Xiushun, Commandant Général du Consortium-Winning, Consul honoraire de Guinée à Singapour et Président Directeur Général de Winning International.

Le chemin de fer en construction reliant le port guinéen de Dapilon à la zone minière de Santou est situé dans les régions de Boké et Kindia au nord-ouest de la Guinée. S’étendant sur une longueur totale d’environ 135 kilomètres, l’ensemble de la voie ferrée comprendra 23 ponts, deux tunnels et six dépôts. Dans la gestion de la construction et de la future exploitation de cette voie ferrée, le Consortium intègre les principes de sécurité, de haute qualité, de haute efficacité et de faible coût pour en faire un modèle de gestion de projet ferroviaire en Afrique de l’Ouest.

Dans un premier temps, le chemin de fer sera principalement dédié au transport des minerais de la zone minière jusqu’au port de Boké au terminal de Dapilon. À plus long terme, le Consortium ouvrira ses services à des tiers et intégrera le chemin de fer dans le réseau national de transport ferroviaire guinéen afin de contribuer au développement socio-économique du pays.

Avant le chargement des approvisionnements, l’équipe de Winning Shipping a formulé un plan de levage et d’arrimage en fonction de la technologie de levage du port de Yantai et des spécificités du mode de déchargement en Guinée. Sous la direction de l’équipe d’expédition, les fournisseurs et les exploitants de terminaux améliorent constamment le système de fixation et de renforcement pour s’assurer que les matériaux sont bien entretenus pendant le transport. Au total, 80 rails d’une longueur de 25 mètres sont chargés. Ces rails sont légèrement plus courts que la longueur de l’écoutille d’un grand navire.

Depuis l’implantation du Consortium en 2014, la Guinée est devenue le troisième producteur mondial de bauxite derrière l’Australie et la Chine. Avec le Projet Boffa-Boké, comprenant la construction du chemin de fer et d’une usine d’alumine, le Consortium SMB-Winning compte renforcer la position de la Guinée sur le marché de la bauxite et de l’aluminium. Répondant à l’appel de la création d’une” communauté de destin partagé”, le Consortium participe activement à l’initiative chinoise “Belt and Road” et s’efforce de positionner le réseau ferroviaire guinéen comme un hub de transport dans les nouvelles voies des échanges commerciaux internationaux.

À propos du Consortium SMB-Winning

Fondé en 2014, le Consortium SMB-Winning regroupe trois partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium, forte de 160 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de 45 milliards de dollars US. L’État de Guinée, partenaire et membre du consortium, est actionnaire à hauteur de 10%.

Depuis sa création, SMB-Winning a investi plus de 1 milliard de dollars US dans ses activités extractives dans la région de Boké. Le consortium, qui emploie directement plus de 9000 personnes a également construit et gère deux terminaux fluviaux.

Pour plus d’informations, visitez smb-guinee.com

image
25 juillet 2019

Signature d’un protocole d’accord entre le Consortium SMB-Winning et la Compagnie des bauxites de Guinée pour la traversée du chemin de fer

Le Consortium SMB-Winning et la Compagnie de Bauxite de Guinée (CBG) ont signé le samedi 20 juillet au Ministère des Mines et de la Géologie un protocole d’accord concernant la traversée du chemin de fer construit par le Consortium SMB-Winning dans le cadre du projet Boffa-Boké sur une partie de la concession de la CBG. La signature s’est déroulée en présence de M. Wazni, président du Conseil d’Administration de la SMB, M. Traoré, Directeur Général de la CBG, M. Nimaga, Sécretaire Général du Ministère des Mines et de la Géologie, M. Sylla, Conseiller Économique du Ministre des Mines et de la Géologie, et M. Sidibé, Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement et des Eaux et Forêts.

Le Projet Boffa-Boké consiste en la construction d’une ligne de chemin de fer de 135 kilomètres dans un corridor s’étendant de la région de Boffa à la région de Boké, la production et l’exploitation industrielle de ressources de bauxite dans les nouvelles zones minières de Santou II et de Houda, et la construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine dans la zone économique spéciale de Boké. L’investissement total consenti pour l’intégralité du projet par le Consortium est estimé à 3 milliards de dollars US.

Dans le cadre de la construction de la ligne de chemin de fer, environ 11 kilomètres du tracé doivent passer par une concession de la CBG. Après avoir obtenu l’accord de l’État, le Consortium a tenu à s’assurer de la bonne implémentation de cette nouvelle infrastructure à travers un protocole d’accord avec la CBG. Toutes les parties prenantes se sont accordées sur la nécessité de réaliser la construction de cette infrastructure dans le respect des normes environnementales et sociales internationales et notamment celles appliquées par la SFI.

« Pour une telle infrastructure, nous tenons à nous assurer que nous effectuons une démarche respectueuse du droit, des communautés, de l’environnement tout au long de la construction et de la future exploitation du chemin de fer, déclare Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB. La signature de ce protocole d’accord avec mon confrère de la CBG témoigne de la volonté du Consortium de mener dans les meilleures conditions l’ensemble de ses projets en bonne entente avec ses partenaires. C’est une étape importante de notre développement en Guinée, qui démontre notre volonté de toujours coopérer avec toutes les parties prenantes. »

À propos du Consortium SMB-Winning

Fondé en 2014, le consortium SMB-Winning regroupe trois partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis 25ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium, forte de 160 000 employés et d’un chiffre d’affaires annuel de 45 milliards de dollars US. L’État de Guinée, partenaire et membre du consortium, est actionnaire à hauteur de 10%. Depuis sa création, SMB-Winning a investi plus de 1.5 milliard de dollars US dans ses activités extractives dans la région de Boké. Le consortium, qui emploie directement plus de 9000 personnes a également construit et gère deux terminaux fluviaux.

Pour plus d’informations, visitez smb-guinee.com

À propos de la Compagnie des bauxites de Guinée

Fondée en 1963, la Compagnie des bauxites de Guinée (CBG) est l’entreprise guinéenne historique du secteur minier exploitant d’importants gisements de bauxite à Sangarédi, dans la région de Boké. Elle est détenue à 51% par un consortium regroupant Rio Tinto, Alcan, Alcoa et Dadco et à 49% par l’État guinéen. En 2018, la CBG a produit 15 millions de tonnes.

Pour plus d’informations, visitez cbg-guinee.com

image
17 juillet 2019

Les présidents de la Guinée et du Liberia visitent le terminal de Dapilon du Consortium SMB-Winning, au port de Boké

(SMB-WINNING) – Le président de la République de Guinée, son Excellence le professeur Alpha Condé, et le président de la République du Libéria, M. George Weah, ont visité le vendredi 12 juillet le terminal de Dapilon du port de Boké construit et opéré par le Consortium SMB-Winning.

Lors de cet après-midi de visite, les deux présidents ont été accueillis par une large délégation des cadres exécutifs du Consortium dont M. Wu Qiong, coordinateur général des sites miniers, M. Frédéric Bouzigues, directeur général de la SMB, Mme. Hawa Berry, directrice des ressources humaines.

Le port fluvial de Boké – composé des terminaux de Katougouma et Dapilon – est le 3ème port de Guinée, récemment intégré au Système mondial intégré de renseignements maritimes (Global Integrated Shipping Information System – GISIS) de l’Organisation maritime internationale (OMI) en septembre 2018. En quelques années, les investissements du Consortium ont permis au port de Boké de devenir une plateforme multimodale avec la possibilité de charger et décharger des minerais et des marchandises en vrac ou par conteneurs. La transformation du port de Boké en hub portuaire s’inscrit dans un contexte plus large d’échanges commerciaux accrus entre la Chine et le continent africain, notamment en Afrique de l’Ouest et tout particulièrement avec la Guinée.

Le terminal de Dapilon est composé de cinq postes de deux grues qui permettent chaque année au Consortium SMB-Winning d’exporter plusieurs dizaines de millions de tonnes de bauxite. En parallèle, le terminal de Dapilon est la base de plusieurs ateliers navals et d’un dock flottant permettant de construire et réparer de nombreux navires. Sa dimension de plateforme multimodale sera confirmée dans les prochaines années avec la construction par le Consortium d’une ligne de chemin de fer de 135 kilomètres reliant le terminal de Dapilon aux gisements de Santou et Houda.

Le port de Boké témoigne de la transformation de la Guinée ces dernières années avec d’importants investissements dans les infrastructures notamment portuaires grâce à l’essor minier. Avec le terminal de Dapilon, le Consortium démontre qu’il est possible de réaliser des infrastructures majeures avec un système logistique au niveau des grands opérateurs internationaux dans la région de Boké.

« Nous sommes très honorés d’avoir reçu la visite de leurs Excellences le Professeur Alpha Condé et du Président Weah au terminal de Dapilon », explique M. Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB. C’était l’occasion pour nous d’exposer toute l’expertise du Consortium en matière de logistique portuaire et de présenter nos projets de développements dans la région de Boké ».

À propos du Consortium SMB-Winning

Fondé en 2014, le consortium SMB-Winning regroupe quatre partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; le groupe Yantai Port ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium. La République de Guinée est actionnaire à hauteur de 10%. Depuis sa création, SMB-Winning a investi plus de 1 milliard de dollars US dans ses activités extractives dans la région de Boké. Le consortium, qui emploie directement plus de 9000 personnes a également construit et gère deux terminaux fluviaux. Pour plus d’informations, visitez www.smb-guinee.com

image
10 juillet 2019

Le Consortium SMB-Winning et ses employés se lancent dans l’assainissement du port minier et la route minière Kaboyé-Katougouma

Le Consortium SMB-Winning et ses employés ont entamé lundi, 08 juillet 2019 une vaste campagne d’assainissement de l’alentours du Port de Katougouma, en visant notamment le campement des camions et la route minière partant de la base de Kaboyé pour le district de Katougouma, sous-préfecture de Tanènè dans la préfecture de Boké. L’initiative s’inscrit dans le cadre de la politique RSE du Consortium visant à protéger l’environnement et préserver la santé des riverains et des travailleurs.

Pour le directeur adjoint du département des relations communautaires de la SMB, M. Wi Qioing : « De nombreux déchets se sont accumulés depuis plusieurs mois dans cette zone, et il est indispensable d’assainir la zone pour protéger la santé des habitants et l’environnement. Le Consortium a déjà distribué du matériel en ce sens, et il est temps maintenant de s’en servir ».

Selon Kaïraba Diawara, agent communautaire de la SMB : « La politique RSE de la SMB se caractérise par son exigence et son ambition. Ce genre d’initiative qui bénéficie aussi bien à nos collègues qu’aux riverains témoigne de l’importance des relations communautaires pour notre entreprise ».

Pour Mariam Gandéka, vendeuse de riz au campement des camions : « La SMB fait d’importants efforts pour le développement local, notamment avec la route pavée. Cette nouvelle initiative montre bien que le Consortium est toujours attentif aux besoins des habitants ».

image

1.540 panneaux solaires offerts pour faciliter l’accès à l’énergie aux habitants de Dabis, Kamsar et Tanènè

Depuis son implantation à Boké, le Consortium a intégré dans sa stratégie une importante contribution au développement local. Au-delà des nombreux emplois directs et indirects que sa présence entraine dans la région, le Consortium procède à de nombreux dons auprès des communautés proches des zones d’exploitation minière pour renforcer son ancrage local.

Ces dons ont pour but d’améliorer les conditions de vie des habitants. C’est le cas par exemple avec la distribution lundi 24 juin de 1 540 kits d’énergie solaires aux populations de 51 villages vivant dans les communes rurales de Dabis, Kamsar et Tanènè dans la préfecture de Boké. Chacun de ces kits contient 4 ampoules, un onduleur, un panneau solaire avec une autonomie de 15 heures.

L’accès à l’énergie est essentiel pour permettre le développement économique et humain. Selon la Banque africaine de développement, plus de 645 millions d’Africains n’ont toujours pas accès à une source d’électricité. Face à la difficulté de réalisation des grands projets d’infrastructures, les solutions hors-réseau sont l’avenir de l’énergie en Afrique.

Pour Zhang Weigagng du département des relations communautaires de la SMB : « Les zones rurales sont particulièrement frappées par ce problème d’accès à l’énergie où des solutions innovantes sont nécessaires. En procédant à ces dons, nous voulons permettre aux habitants de la région de vivre plus confortablement et de faciliter le développement de certaines activités économiques ».

Younoussa Coumbassa, chef de secteur de Kambia a déclaré : « Je tiens à remercier le Consortium pour ce nouveau geste de solidarité à notre égard, qui témoigne de leur implication pour le développement local. Ces kits solaires vont grandement faciliter la vie de plusieurs milliers d’habitants ».

Un habitant d’une des communes, Sékou Djibril Camara, confirme que ce don est fortement apprécié des habitants, car il n’est pas éphémère et va profiter sur le long terme à la population.

image

Boké : la maison des jeunes de Kolaboui remise à la jeunesse après sa rénovation par le consortium SMB-WINNING

Après trois mois de travaux de construction d’un centre d’accueil et la rénovation de la maison des jeunes de kolaboui, le Consortium SMB-Winning a procédé jeudi, 19 juin 2019 à la remise desdites infrastructures.

C’était en présence des autorités locales de Boké et d’une forte délégation du consortium ainsi que les bénéficiaires massivement mobilisés pour la circonstance.

Les travaux de rénovation ont consisté entre autres à la couverture de la maison des jeunes, construction de deux terrasses, les menuiseries métalliques et vitrées en allure coulissante de plafonnage, à l’électrification et à la peinture. A cela s’ajoute la construction d’un centre d’accueil composé de trois chambres, d’une terrasse, d’un salon en annexe, d’un bar dancing avec un magasin et un bloc de latrine de trois cabines.

Les travaux ont été réalisés par ENCOTRAP, une entreprise locale, sur une durée de trois mois.

Le nouveau visage que présente désormais ces infrastructures est un réel ouf de soulagement pour les jeunes de kolaboui qui par la voix de leur porte-parole Alsény Soumah, délégué sous préfectoral de la jeunesse de Kolaboui a indiqué : « C’est grâce à l’engagement et à la promesse du PDG du conseil d’administration de la SMB M. Fadi Wazni et de PDG de Winning Group M.SUN que ces actions sont réalisées. »

Pour M. Wu directeur des relations communautaires de la SMB, ce geste est un symbole d’amitié entre le Consortium et la jeunesse de kolaboui : « Surtout en cette période de CAN. Ce nouveau bijou va permettre aux jeunes de suivre dans le confort, les matchs de la CAN et de soutenir le syli de Guinée », a-t-il déclaré.

Au nom des autorités locales de Boké, le secrétaire général chargé des collectivités de Boké, Jean Béavogui a félicité et remercié le consortium SMB-WINNING pour cette œuvre salvatrice avant d’inviter les bénéficiaires à en faire bon usage. Plus loin, il dira que l’initiative permettra de répondre aux besoins des jeunes.

« Ainsi », dit-il, « ce bijou vient encore s’ajouter à la longue liste des infrastructures que la SMB a réalisées dans la préfecture de Boké depuis son implantation sur le sol guinéen. Désormais cette maison et ce centre d’accueil pourront générer des revenus et créer des emplois pour des jeunes ».

Une manière de lutter contre le chômage des jeunes ou l’aventure incertaine.

Derniers tweets

TOUS LES TWEETS