image
10 mai 2019

Record de tonnage dans le transport de bauxite : le consortium SMB-WINNING transporte 300 000 tonnes du minerai entre la Guinée et la Chine

Yantai (Chine), le 10 mai 2019 – Alors que le Consortium SMB-Winning vise encore une augmentation de sa production de bauxite en Guinée pour l’année 2019, le navire Rigel d’une capacité de transport de 300 000 tonnes de minerai est arrivé au port de Yantai en Chine cette semaine après avoir été chargé au port de Boké en Guinée. Du point du vue du Consortium comme du secteur du transport maritime, l’arrivage de ce chargement de bauxite est un nouveau record en termes de tonnage pour du transport de bauxite.

Alors que les opérateurs miniers procédaient traditionnellement à l’évacuation du minerai par la voie ferrée en Guinée, le Consortium SMB-Winning s’est appuyé dès 2015 sur Winning Alliance Port pour transporter la bauxite par barges en remontant le fleuve Rio Nunez avant d’être chargé sur des navires capesize en haute mer. Depuis le port fluvial de Boké, composé des terminaux de Katougouma et Dapilon constitués de neuf docks, le Consortium SMB-Winning exporte sa production à destination de la Chine, s’élevant à 36 millions de tonnes en 2018.

Le port de Yantai confirme sa position de hub pour le transport de minerai à destination de la Chine dans le golfe de Bohai. Avec ses différents docks à bassin profond, le port de Yantai est le leader chinois depuis six ans en termes de capacité de chargement et déchargement de bauxite, estimée à près de 100 millions de tonnes.

Pour M. Sun Xiunshun, président du Consortium SMB-Winning et de Winning International Group : « L’arrivée du navire Rigel avec ses 300 000 tonnes de bauxite au port de Yantai illustre le rôle clé de la logistique dans la réussite du Consortium SMB-Winning. Alors que nous visons une hausse continue de la production dans les années à venir, notre succès résidera dans nos capacités logistiques dont le transport maritime afin de pouvoir écouler notre production. »

À propos du Consortium SMB-Winning

Fondé en 2014, le consortium SMB-Winning regroupe quatre partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; le groupe Yantai Port ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium. La République de Guinée est actionnaire à hauteur de 10%.

Depuis sa création, SMB-Winning a investi plus de 1 milliard de dollars US dans ses activités extractives dans la région de Boké. Le consortium, qui emploie directement plus de 9 000 personnes a également construit et gère deux terminaux fluviaux.

image

Chemin de fer Dapilon-Santou: Le Consortium SMB-Winning paie 5.436.771.750 GNF aux communautés de six (06) districts

Le Consortium SMB-Winning a procédé mardi, 30 avril 2019  au payement d’un montant total de cinq milliards quatre cent trente-six millions sept cent soixante-onze mille sept cent cinquante (5.436.771.750) francs guinéens à 69 personnes des districts de Kamikolo Toubataye, Baaya, Foulataye, Dannaya, Satènèya et Kagbanè sous-préfecture de Kolaboui dans la préfecture de Boké.

Cette compensation s’inscrit dans le cadre de la construction d’une ligne de chemin de fer reliant Dapilon (Boké) à Santou et Houda (Télimélé) sur une distance de 135km.

S’agissant du montant communautaire, il se chiffre à 1 milliard 24 millions 17 mille francs guinéens, selon le responsable de l’Equipe des inventaires de la SMB, Djiba Kéita.

D’après lui, «L’indemnisation des communautés surtout celles impactées par la réalisation du chemin de fer  Dapilon-Santou, permettra d’accélérer les travaux et rassurer les riverains de la bonne volonté du Consortium à les accompagner pour améliorer leur quotidien.

La cérémonie s’est déroulée en présence de l’autorité préfectorale, sous-préfectorale, des présidents des districts cités plus haut, agents de la Société d’Expertise Environnementale et Sociale (SEES) et les bénéficiaires massivement mobilisés pour la circonstance.

Interrogé sur la situation, Soriba Mara du district Kamikolo-Toubataye s’est exprimé au micro de notre reporter:

«L’argent que je viens de recevoir sera d’abord utilisé dans l’entretien de ma famille. Ensuite, effectuer le pèlerinage et  entreprendre des activités génératrice de revenu pour mieux préparer l’après mine…»

Mme Aminata Diallo, de Kamikolo  s’est exprimée en ces termes : «Mon époux ne travaille pas depuis des années. Donc, ce montant vient alléger les charges familiales que je supporte. Je remercie la SMB qui m’ouvre la voie pour exercer le petit commerce, entreprendre beaucoup d’activités et jouer véritablement mon rôle de mère de famille. De l’autre côté, mon mari aura à choisir une voie pour supporter sa famille…»

A la cérémonie de remise des differents chèques aux beneficiaires, le sous-préfet de Kolaboui, Mamadouba Yakha Camara a invité les communautés à l’utilisation rationnelle des fonds pour maintenir la paix, la quiétude et la bonne cohabitation existant entre le Consortium et les riverains de ses différents projets.

Selon lui, il ne s’agit pas de  régler les comptes, convaincre ou épouser des femmes mais il s’agit là, de préparer conséquemment l’avenir de leurs enfants qui, souvent, sont victimes du chômage et de la mal nutrition…

Pour le Maire de la commune rurale (CR) de Kolaboui, Ansoumane Zito Coumbassa a indiqué : «Nous sommes d’avis avec le Consortium qui s’illustre dans la promotion du bien-être de nos citoyens. Ces fonds vont contribuer l’autonomisation de nos concitoyens, à la restauration d’un climat pacifique entre la SMB et les populations riveraines à la recherche d’une sécurité alimentaire…»

S’adressant aux bénéficiaires, le Maire a averti : «Ces montants ne sont pas destinés à l’achat de motos qui endeuillent tant de familles. Utilisez vos dus dans la réalisation d’infrastructures pour prévenir la pauvreté après l’exploitation minière…»

image
29 avril 2019

Des partenaires chinois offrent à l’Institut Géomines 100 mille Dollars US à travers la SMB

Solidement attaché à son engagement, et à ses responsabilités sociétales, la Société Minière de Boké (SMB) a récemment procédé à la remise officielle d’un chèque de cent mille (100.000) dollars américains pour faciliter la mise en œuvre du «Projet d’Excellence  de l’Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké (ISMGB).

La cérémonie de remise s’est déroulée courant mois de  mars dans l’enceinte d’un réceptif hôtelier à Conakry.

C’était en présence de plusieurs responsables de l’Institut bénéficiaire ainsi que des membres de la Direction Générale (DG) de la Société  donatrice.

Pour rappel, ce projet de taille est une Initiative présidentielle pilotée  par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS).

Ainsi, il vise à conférer une dimension de renommée internationale à cette institution d’enseignement  supérieur dans la  sous régionale dans les  domaines des mines et de la géologie, a-t-on rassuré.

Installée dans la Région administrative (RA) de Boké depuis plus de 5 ans, la SMB a voulu selon le Directeur Général,  M. Fréderic Bouzigues, «Apporter son aide au Gouvernement Guinéen quant à la qualification de la formation des étudiants de l’institut cité plus haut ceci, dans le but de répondre au mieux, aux exigences qualités du marché de l’emploi.»

Poursuivant son intervention, M. Bouzigues,  également membre du conseil d’administration (CA) de cette école,  motive ce geste par l’engagement responsable de sa société et de ses partenaires : <<La SMB s’est inscrite dans une logique de promotion de l’excellence en République de Guinée. Pertinemment, nos besoins de recrutements ainsi que ceux des autres sociétés minières passent  nécessairement par cette institution, en pleine mutation.

Et, c’était de notre responsabilité de faire un geste qui, nous espérons, va désormais contribuer à la réussite totale de ce  projet >>

En d’autres termes, a précisé le DG de la SMB, « Ce fonds a été mobilisé par des partenaires chinois évoluant au sein du consortium SMB-Winning. Déjà, ces derniers sont convaincus de la place qu’occupe une formation de qualité pour l’avenir de cet ambitieux projet de bauxite prenant une allure remarquable en Guinée.»

Saluant le geste, le Directeur Général de l’Institut de Boké, Dr Oumar Kéita s’est réjoui de l’offre que les sociétés minières aient apportée à son institution.

Par ailleurs, il a affirmé que cette donation est le résultat de partenariat fructueux qui a débouché sur la mise en place du CA à Boké par le biais du Ministère de tutelle (MMG) dont la vision est de créer un cadre idéal pour une meilleure qualification des institutions,  universités du pays et surtout, la coopération Sino-Guinéenne.

Une initiative vivement appréciée par bon nombre d’étudiants de l’ISMGB ceci, à cause de son caractère sous régional et international.

«Former des élites de demain dans le domaine des Mines, approvisionner les entreprises minières avec des ouvriers qualifiés, compétents, vendables et compétitifs sur le marché d’emploi.», c’est entre autres missions de l’institut Supérieur des Mines et de la Géologie de Boké, Zone économique spéciale de la République de Guinée.

image
25 avril 2019

Le Consortium SMB-Winning, partenaire leader du Symposium Mines Guinée 2019

Le Consortium SMB-Winning a noué un partenariat de haut niveau avec l’édition 2019 du Symposium Mines Guinée (SMG 2019), le principal événement lié à l’industrie minière dans le pays qui s’est tenu chaque année depuis six ans. Le SMG prend chaque année une nouvelle ampleur et parvient à attirer les meilleurs professionnels et experts du secteur minier, venus du monde entier pour débattre et échanger sur les grands enjeux de ce secteur essentiel pour la bonne marche de l’économie guinéenne.

La notoriété grandissante du Symposium atteste que la Guinée a trouvé une place incontournable dans les chaînes de valeur mondiales. C’est notamment vrai dans la bauxite, domaine dans lequel le Consortium SMB-Winning a pris une importance toute particulière avec une production de 36 millions de tonnes en 2018. Cette performance qui replace la Guinée dans le trio de tête des pays producteurs de bauxite n’aurait pas été possible sans une contribution de l’ensemble des parties prenantes.

Le Consortium SMB-Winning entend désormais dépasser l’extraction et l’exportation de bauxite en jetant les bases d’une transformation locale afin de créer de la valeur à long terme. C’est pourquoi le Consortium a entamé la deuxième phase de son histoire guinéenne, celle de l’industrialisation sur le terrain, dans la région de Boké. Cela concerne la transformation de la bauxite en alumine, mais aussi la construction des infrastructures.

Le Consortium SMB-Winning va consacrer 3 milliards de dollars dans les prochaines années pour développer une ligne de chemin de fer de 135 km et une raffinerie d’alumine. Cet investissement vient s’ajouter au milliard de dollars déjà investi pour la construction des terminaux portuaires de Dapilon et Katougouma. Tous ces investissements s’accompagnent d’une politique d’inclusion économique et de partage de la valeur avec les populations impactées par les activités du Consortium.

Le Consortium a également pour ambition de faire de son projet un catalyseur pour le développement inclusif de l’agro-industrie par la mise en œuvre d’un corridor de croissance économique le long de sa ligne de chemin de fer. Déjà, des projets agricoles ont vu le jour grâce à l’implication de ses équipes auprès des populations locales.

M. Frédéric Bouzigues, Directeur général de la Société Minière de Boké a commenté : « Au nom des 9 000 collaborateurs du Consortium SMB-Winning, je tiens à remercier les organisateurs de cet événement qui promet des échanges et des débats passionnants, avec comme horizon partagé le développement de l’industrie minière guinéenne, dans le respect et au bénéfice de l’ensemble des parties prenantes, au premier lieu desquelles la population guinéenne. »

image
12 avril 2019

Foot for Change à Conakry s’associe à la section sportive du collège République de Bobigny pour un échange épistolaire

Les élèves de la section sportive de football féminin et leur professeur d’EPS, M. Morineau, responsable de la section sportive au collège République de Bobigny

Foot for Change à Conakry en Guinée et la section sportive scolaire de football féminin du collège République de Bobigny ont mis en place un système d’échanges épistolaires entre leurs élèves et joueuses de football. Début mars, les jeunes guinéennes de la promotion de Foot for Change recevaient les premières lettres de Bobigny. Mercredi dernier, les jeunes françaises ont reçu à leur tour les réponses en provenance de Conakry ainsi que plusieurs cadeaux dont un maillot de l’équipe Foot for Change et plusieurs sacs, pochettes et pagnes.

Initié et soutenu par la Fondation SMB-Winning et encadré par les associations African Initiatives for Women (AIW) et Foot Elite, l’objectif de Foot for Change est d’offrir à de jeunes guinéennes passionnées de sport et aspirant à réussir leurs parcours scolaires une double formation de qualité, facilitant ainsi leur future insertion socio-professionnelle. La première promotion de Foot for Change est composée de 50 jeunes filles sélectionnées en fonction de leur mérite et de leur motivation pour intégrer un programme sportif et scolaire ambitieux et exigeant. Ces jeunes filles ont entre 13 et 23 ans, résidant majoritairement dans la commune de Matam.

La section sportive scolaire du collège République accueille 36 footballeuses de la 6° à la 3° avec pour objectif de favoriser leur réussite scolaire et leur épanouissement, par la pratique du football. Durant quatre années, elle propose aux élèves de s’investir dans un projet riche en émotions : jouer au football trois fois par semaine, participer à des compétitions de football et de futsal, passer des diplômes d’arbitrage, faire des sorties mémorables. Au-delà des valeurs qu’elle véhicule, la section sportive du collège République ambitionne de préparer ses jeunes footballeuses à leur orientation en découvrant l’ensemble des métiers liés au sport.

Pour Binta Diallo, assistante aux affaires corporatives du consortium SMB-Winning et marraine du projet, « Bien que vivant dans des pays différents, ces jeunes filles partagent beaucoup de défis communs en tant que fille pour s’imposer dans des sociétés où l’égalité femme-homme peut et doit encore faire des progrès. Nous partageons avec la section sportive scolaire du collège République la conviction que c’est par la combinaison de l’excellence sportive et scolaire que nous ferons de ces jeunes filles à Conakry comme à Bobigny les femmes leaders de demain ».

« Je suis très heureux que nos jeunes balbyniennes puissent échanger avec d’autres jeunes filles partageant le même état d’esprit qu’elles, explique Romain Morineau, professeur d’EPS et responsable de la section sportive football féminin au collège République de Bobigny. En entamant cette relation épistolaire, nos joueuses pourront développer des compétences scolaires par un moyen particulièrement motivant pour elles. De plus, à travers cet échange de courriers, elles découvrent un autre pays et une autre culture. »

image
31 mars 2019

Dapilon/Kolaboui : table-ronde entre le gouvernement et SMB-Winning, sur les opportunités d’investissements en Guinée

Après le lancement, ce vendredi, 29 mars 2019, des travaux de construction du chemin de fer Dapilon-Santou, le ministre des mines et celui des investissements publics et privés, ont eu des échanges avec les investisseurs chinois du consortium SMB-Winning.

C’était à la faveur d’une table-ronde, qui avait pour objectif principal de présenter aux partenaires chinois, toutes les opportunités d’investissements en Guinée et plus particulièrement dans la zone économique spéciale de Boké.

Pour le ministre des investissements publics et privés, il est nécessaire de diversifier et d’accélérer la cadence des investissements, eu égard les opportunités qu’offre la Guinée.

« Nous avons eu à échanger avec eux, on a fait des présentations sur les opportunités qu’offre la Guinée, mais également cette brillante opportunité qu’est la zone économique spéciale, qui est prévue pour la région administrative de Boké. Il y a déjà des investissements chinois dans d’autres domaines, mais nous souhaitons accélérer cette cadence… C’est un motif d’espoir. Cela montre qu’on est dans une très bonne dynamique avec tous ses investisseurs là », a dit Gabriel Curtis.

M Sun Xun Shun, PDG du consortium SMB-Winning, a lui indiqué, que la stabilité de la Guinée, reste un atout majeur pour eux.

« … Pour moi, je trouve que la Guinée est politiquement et économiquement, sur une phase de croissance très rapide. Pour nous, les investisseurs chinois, nous cherchons des opportunités. Donc, cette Guinée stable et prospère nous attire beaucoup », a-t-il affirmé.

Faut-il le rappeler, depuis sa création en 2014, le consortium SMB-Winning, a investi environ un milliard de dollars dans ses activités extractives, portuaires, ainsi que dans la logistique maritime à Boké.

La mise en exploitation de ce nouveau chemin de fer, permettra à la SMB-Winning, de transporter en pleine capacité 30 millions de tonnes de bauxite par an.

Elle confortera ainsi la position de la Guinée sur le marché mondial, tout en désenclavant très rapidement les zones traversées par la voie ferrée, à travers le transport de marchandises et de personnes.

image

Lancement des travaux d’une voie ferrée de 135 kilomètres par le Consortium SMB Winning

Le 29 mars 2019, le Consortium SMB-Winning, en présence de son Président Directeur Général M. Sun Xiushun, le Président de la République de Guinée, son Excellence le professeur Alpha Condé, et plusieurs membres du gouvernement guinéen – représenté notamment par le Ministre des Mines et de la Géologie, M. Abdoulaye Magassouba, et par le Ministre de l’Investissement et des Partenariats Publics-Privés, M. Gabriel Curtis – ont posé ensemble la première pierre d’une nouvelle voie ferrée ce vendredi.

Cet événement marque le début du renouveau du secteur ferroviaire guinéen alors que la dernière construction d’une ligne de chemin de fer date des années 70. Avec ce nouvel axe ferroviaire Dapilon-Santou qui désenclave une partie du pays d’Est en Ouest, la Guinée accélère sa transition vers un réseau ferroviaire plus diversifié et plus étendu dans une perspective de mutualisation et d’usages multiples au service du développement à long terme du pays. Le chemin de fer reliera le terminal de Dapilon du port de Boké et les gisements de la SMB situés à Santou et Houda vers la Préfecture de Télimélé. D’une longueur d’environ 135 kilomètres, il sera composé de nombreux ouvrages d’art dont 23 ponts et 3 tunnels pour un coût total évalué à 1,2 milliard de dollars. En parallèle, le terminal de Dapilon va bénéficier d’investissements supplémentaires dans ses infrastructures afin de devenir une véritable terminal intermodal maritime et ferroviaire, alors que le Port de Boké a déjà été immatriculé au système mondial intégré de renseignements maritimes de l’Organisation maritime internationale (OMI) en 2018. Avec la construction de ce chemin de fer, le Consortium SMB-Winning devient un acteur majeur du secteur des infrastructures et des transports en Guinée en ayant déjà contribué à la rénovation et à la construction de nombreuses routes, notamment une route pavée de 16 kilomètres, à la construction et à la gestion de deux terminaux fluviaux (Katougouma et Dapilon) pour le Port de Boké et désormais au renouveau du secteur ferroviaire guinéen avec ce nouvel axe Dapilon-Santou.

En termes de retombées locales, la construction de cette voie ferrée va permettre la création de dizaine de milliers d’emplois, la formation de nombreux Guinéens et bénéficier à de nombreuses entreprises guinéennes engagées comme prestataires sur ce chantier majeur d’infrastructure. Pour s’assurer que la politique RSE appliquée à la construction de cette voie ferrée réponde aux standards internationaux les plus élevés, le Consortium SMB-Winning s’appuie sur deux partenaires d’excellence dans le domaine : la Société d’Expertises Environnementales et Sociales (SEES) et le cabinet international Louis Berger.

De plus, cette voie ferrée s’inscrit dans le projet de développement d’un corridor agricole de croissance. Le Consortium SMB-Winning s’est ainsi engagé à favoriser et soutenir l’implantation et le développement de nombreux projets agricoles le long de la voie ferrée dans la perspective de contribuer à la diversification de l’économie guinéenne et à la création d’emplois durables. Le Consortium SMB-Winning possède déjà une importante expérience dans le développement agricole à travers de nombreux projets dans la région de Boké.

Le Consortium SMB-Winning a signé avec le gouvernement de la République de Guinée trois conventions, ratifiées par l’Assemblée Nationale à l’unanimité en décembre 2018, pour la réalisation d’un projet intégré pour la région de Boké représentant un investissement de 3 milliards de dollars. Cet investissement s’intègre dans la Zone Économique Spéciale initiée par le gouvernement. Ces conventions concernent la construction d’une ligne de chemin de fer dans un corridor s’étendant de la région de Boffa à la région de Boké, la production et l’exploitation industrielle de ressources de bauxite dans les nouvelles zones minières de Santou II et de Houda et la construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine dans la zone économique spéciale de Boké.

« La construction de cette nouvelle voie ferrée témoigne de l’attractivité de la Guinée pour les investisseurs miniers, a déclaré M. Abdoulaye Magassouba, Ministre des Mines et de la Géologie. Les réformes menées par le gouvernement ont permis à des entreprises comme le Consortium SMB-Winning de se développer rapidement et de placer la Guinée dans le trio de tête des producteurs mondiaux de bauxite en quelques années. »

Pour M. Sun Xiushun, Président Directeur Général du Consortium SMB-Winning : « La pose de cette première pierre en présence du Président de la République de Guinée témoigne du partenariat gagnant-gagnant qu’a su établir le Consortium avec la Guinée. C’est à travers des valeurs communes développement minier et industriel, contenu et emploi local – que l’amitié sino-guinéenne s’illustre, en se concrétisant à travers des projets de grande envergure comme cette nouvelle voie ferrée. »

« Depuis le début de notre projet, la dimension inclusive et durable est essentielle comme en témoigne l’importance que nous accordons au contenu local et aux relations communautaires, explique M. Wazni, président du conseil d’administration de la Société minière de Boké (SMB). C’est en étant pleinement acteur du changement et du développement de la Guinée que le Consortium SMB-Winning réussira son projet sur le long terme. »

« Avec le démarrage des travaux aujourd’hui, nous visons un début des opérations en 2022, précise Frédéric Bouzigues, directeur général de la SMB. Je tiens à rappeler que nos engagements environnementaux et sociétaux sont au cœur de la stratégie du Consortium et sont inclus dans le cahier de charge de la construction du chemin de fer. Notre politique RSE se définit par l’application précise des recommandations de nos Études d’Impact Environnemental et Social (EIES), qui seront suivies de Plans de Gestion Environnementale et Sociale (PGES) et de Plans d’Action de Réinstallation et de Compensation (PARC). »

image
28 mars 2019

Boké : des investisseurs chinois pour appuyer le Consortium SMB-Winning dans le développement économique de la Guinée

Dans le but de toucher du doigt la culture, des potentialités agricoles et des projets communautaires du Consortium SMB-Winning et de rechercher les opportunités d’investissement en République de Guinée, une délégation composée d’économistes, d’investisseurs et d’entrepreneurs chinois a effectué jeudi, 28 Mars 2019 une visite de terrain dans le district de Kaboyé Amaraya à quelques 13km du Chef-lieu de la Commune Urbaine  de Boké.

La mission fait suite à une invitation lancée par le Président Directeur Général (PDG) du Consortium SMB-Winning, M. Sun Xiushun, selon les organisateurs de l’évènement.

Par le biais de cette visite de terrain, les investisseurs de la République populaire de Chine désireraient découvrir l’environnement, la tradition, les mœurs, la culture de la population de Kaboyé qui dit-on, avait servi de cadre au tout 1ersacrifice de la SMB pour la prospérité de ses activités minières.

Aussi, découvrir éventuellement les opportunités d’investissement pour le rayonnement des collectivités abritant les différentes Mines de la SMB.

De l’avis du directeur adjoint des relations communautaires de la SMB, M. Wu Qiong, «A travers la présente visite, la Chine entend raffermir sa coopération séculaire avec la République de Guinée qui doit changer d’images. Ensuite, connaître la culture, la passion des communautés riveraines pour promouvoir le développement économique local de la Guinée dans un environnement pacifique, favorable, apaisé et tranquille.

C’est l’une de meilleures stratégies pour attirer les investisseurs chinois à rallier la Guinée…»

Dans son discours de bienvenue, le porte-parole de la population du district de Kaboyé Amaraya, Abdoulaye Sagna a formulé les doléances relatives entre autres, à l’augmentation du nombre de forage d’eau potable, la construction d’un centre de formation pour faciliter l’insertion des jeunes, d’un collège, la réhabilitation de la Mosquée centrale, l’électrification du village Kaboyé qui compte une population de 7.200 habitants.

Pour lier l’utile à l’agréable, la délégation chinoise a offert des manuel scolaire aux élèves de l’école primaire de Kaboyé.

Une action vivement saluée et appréciée par l’autorité et population de Kaboyé qui s’engage à préserver les actions de développement de la SMB.

Avant de quitter Kaboyé, les investisseurs chinois ont visité la Mine de Kaboyé, Mine 122, le Port minier, la zone de reboisement.

A l’analyse, un vent d’espoir souffle sur le district de Kaboyé en particulier et l’ensemble des localités de la Région administrative de Boké.

La fin de la cérémonie a été marquée par la bénédiction des sages pour la prospérité du Consortium, une visite guidée de quelques concessions du village et la savonnerie de la localité d’accueil.

image
14 mars 2019

900 millions de Francs Guinéens pour les travaux d’aménagement des plaines agricoles dans cinq villages

Dans le souci de booster le développement local et contribuer à l’autonomisation des femmes en milieu rural, le Consortium SMB-Winning a officiellement lancé jeudi 14 mars 2019, les travaux d’aménagement des plaines dans les districts de Kaboyé Amaraya, Katougouma, Dabiss, Dapilon et Kariki-Madina dans la préfecture de Boké.

L’enveloppe financière injectée pour la mise en œuvre dudit projet se chiffre à neuf cent millions (900.000.000GNF), selon les initiateurs du projet.

La cérémonie a mobilisé outre, les responsables et employés du Consortium, des groupements féminins, notabilités des localités concernées et autorités.

A en croire l’ingénieur agronome de l’ONG-Evolution, partenaire de terrain de la SMB, Mohamed Soumah, « L’initiative vise à appuyer les couches les plus vulnérables notamment, les groupements féminins évoluant dans la Cité minière de Boké ».

De l’avis du responsable des relations communautaires de la SMB, N’Famara Kourouma, « Dans chacune des localités bénéficiaires, le Consortium SMB-Winning va assurer l’aménagement, la mise en valeur d’un hectare (1ha) et veillera à la formation des femmes en techniques agricoles jusqu’à la commercialisation des produits issus de ces plaines. Une unité de gestion composée uniquement des localités bénéficiaires sera instituée pour permettre aux communautés de s’approprier le projet. »

A la cérémonie, le président du district, Kaboyé, Daouda Diaby a exprimé sa gratitude à l’endroit de la Direction générale de la SMB qui a déjà réalisé en leur faveur une route pavée, une savonnerie, une plaine agricole complètement aménagée et sécurisé et plusieurs autres actions de développement communautaires.

Il a, par ailleurs formulé des prières allant dans le sens du progrès du Consortium qui vient épauler les collectivités locales de Boké.

Visiblement ravi, le directeur adjoint des relations communautaires de la SMB, M. Wu Qiong a indiqué : « L’objectif de la mise en place de ces projets est de réduire considérablement la pauvreté des communautés riveraines et promouvoir un développement durable des collectivités locales. Par cette initiative, nous voulons également transférer les expériences et techniques agricoles de notre modèle de production agricole à la population guinéenne afin de consolider nos relations ».   

Il est prévu 2.000 m² de serres pour augmenter les productions et pour sécuriser les plaines agricoles dans le but de prévenir les conflits agriculteurs-éleveurs dans les zones d’intervention.

Pour rappel, ce projet fait suite à l’aménagement des plaines agricoles à Souguéboui, Kaboé, Kariki-Madina dans la sous-préfecture de Kolaboui.

A noter qu’après le lancement des travaux, les femmes des groupements concernées seront formées sur les techniques de production améliorées, l’aménagement, l’implantation des forages, de bassins, clôtures grillagées, magasins de stock de petits outillages et de conservation des produits agricoles locaux.

image
14 mars 2019

Indemnisation des communautés de sept villages pour plus de 9 milliard GNF

Conformément au code minier et à ses obligations en matière de compensation, le Consortium SMB-Winning a procédé mardi 12 mars 2019, à l’indemnisation des communautés de sept (07) villages, situés dans une de ses zones d’intervention. L’enveloppe financière allouée est de neuf milliards soixante-quatre millions neuf cent trente un mille cinq cent (9.064.931.500 GNF). C’était en présence des bénéficiaires, d’un huissier de justice et des autorités locales.

Le consortium SMB-Winining poursuit sa série de paiement des montants de compensation aux communautés locales de Boké, faisant suite à ses nombreuses études d’impact environnemental et social, et à la mise en œuvre de son PARC. Cette énième indemnisation vise à l’agrandissement de la zone d’exploitation dans le permis 159 de la Société Alliance Minière Responsable (AMR), selon les responsables des inventaires au niveau du Consortium SMB-Winning, Djiba Kéita.

Après une séance de formation sur la gestion efficace des fonds, les agents communautaires du consortium ont prodigué d’utiles conseils aux bénéficiaires.

La présente indemnisation, a précisé le responsable des inventaires, « concerne les villages sept (07) villages à savoir, Karifaya, Fadougou, Kankaripa, Thianguibaly, Kogbala, Lenguébôfi et Guilléré Yôrô relevant de Kadiguira, NDangara et la Commune Urbaine (CU) de Boké. »

Recevant son dû, Samba Djouma Koulibaly de Karifaya s’est réjoui « Nous allons utiliser cet argent pour entreprendre des activités génératrices de revenus, la construction des infrastructures sociales de base (scolaires et sanitaires), des maisons d’habitation en dur, l’aménagement de nouvelles plantations, et le profilage de nos routes ».

Comblé de joie, Souleymane Sylla de Fadougou a tout d’abord reconnu les efforts faits par la SMB en faveur des communautés avant de rassurer que ces fonds seront bien utilisés : « Acheter une parcelle et me faire une maison. Merci au consortium de nous aider dans l’amélioration de nos conditions de vie, telles que le profilage de nos routes, la réalisation des centres de santé communautaires, des forages ; ceci nous a permis de nous épargner des maladies liées à la consommation des eaux de rivières, marigots et autres. »

Massivement mobilisés et munis de leurs pièces d’identité, les bénéficiaires des montants individuels et communautaires ont tour à tour perçu leurs montants des mains du directeur des micros réalisations (DMR), Mamadouba Cissé, représentant les autorités locales.

Derniers tweets

TOUS LES TWEETS