image
20 août 2020

Les ressources humaines, sources de performance pour le Consortium SMB-Winning

Parfois perçues à tort comme une fonction support, les départements Ressources Humaines (RH) sont de plus en plus considérés comme au cœur des enjeux stratégiques des entreprises. La performance RH – qui se base sur différents éléments comme l’engagement et la motivation des collaborateurs, la mobilisation des compétences – est un élément clé de la performance générale de l’entreprise.

Pour Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB : « Nous avons toujours accordé une importance particulière aux recrutements et au suivi de nos salariés. Nous sommes conscients que les ressources humaines constituent en réalité un véritable capital humain qu’il faut valoriser pour servir la performance de l’entreprise. Sans un véritable pacte social respectueux des employés du Consortium, notre réussite n’aurait pas été possible ».

Dans cette optique, la principale entreprise minière de Guinée, la Société Minière de Boké (SMB), a mis en œuvre un ensemble de politiques qui visent à faire du capital humain une véritable source de performance dans ses opérations minières. Il s’agit alors de créer les conditions favorables à l’épanouissement des collaborateurs, la valorisation de leurs compétences et leur évolution au sein la société.

Tout d’abord, la SMB tient à privilégier l’emploi local dans ses recrutements. Ainsi, parmi les 10 000 employés de la société, 95% sont Guinéens. Ce pourcentage important se traduit automatiquement par une importante montée en compétences des Guinéens employés par le Consortium, notamment à des postes de cadre où d’importantes compétences techniques sont requises. Ce chiffre ne correspond d’ailleurs qu’aux emplois directs : n’oublions pas qu’il existe plus d’une dizaine de milliers d’emplois indirects qui sont créés par l’exploitation minière à Boké, dont de nombreuses entreprises locales bénéficient en travaillant en tant que prestataires du Consortium.

Surtout, la SMB s’attache à faire bénéficier la jeunesse de sa présence. Alors qu’en 2030, les moins de 30 ans représenteront 70% de la population guinéenne, la SMB fait confiance aux jeunes talents guinéens. Ainsi, la société n’hésite pas à accueillir de nombreux étudiants en stage, notamment les géologues et les ingénieurs de l’Institut Supérieur des Mines et de Géologie de Boké. En parallèle, la Fondation SMB-Winning organise de nombreuses activités sportives avec les jeunes de Boké, dont un semi-marathon qui a réuni cette année plus de 500 participants, un tournoi annuel de football…

La SMB est également très attentive à la formation des jeunes : conformément au code minier, la société est partenaire de l’office national de la formation et de perfectionnement professionnel (ONFPP), établissement public dont le but est de mettre en place des programmes de formation destinés aux jeunes guinéens. Dans une récente interview, Lucien Bendou GUILAO, Directeur Général de l’ONFPP, explique : « La Société Minière de Boké est une société partenaire de l’ONFPP, à jour de ses cotisations et qui ne bénéficie d’aucune exonération de la contribution à la formation professionnelle. […] La SMB est une société responsable. C’est une société qui n’a pas de convention spéciale. […] [Elle] suit les recommandations du code minier ». En ce sens, la SMB est une entreprise citoyenne, ne cherchant pas à se soustraire des dispositions du code minier.

Le Consortium mise également sur son pluralisme culturel, en faisant de cette diversité un atout compétitif. Des équipes multiculturelles – composées ici de Guinéens, de Chinois, de Singapouriens, de Libanais, de Marocains, de Français – sont plus efficaces en raison de la diversité des apports et des points de vue pour rechercher la performance. Dans ce cadre, la SMB donne une place de choix à la formation à l’étranger sur les plans techniques et linguistiques. Par exemple, l’an dernier, la SMB a lancé un vaste programme de formation linguistique : pendant deux semaines, 35 employés du Consortium ont été formés sur la langue et la culture chinoise à Pékin. Le partage d’expériences sur place a été très bénéfique pour les travailleurs guinéens, autant pour leur épanouissement personnel que pour améliorer la communication et les relations avec leurs homologues chinois. La prochaine étape annoncée par la SMB est la construction d’une École pour l’apprentissage de la langue et de la culture chinoise en Guinée, tandis que plusieurs salariés chinois apprennent également le français.

Conscients que l’industrie minière est loin d’être la plus féminisée, Fadi Wazni et la direction de la SMB ont mis en place des politiques en faveur de l’égalité femme-homme dans le recrutement et cherchent à maximiser la parité aux différents postes qualifiés et non-qualifiés. En parallèle, sur l’initiative de Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB et Secrétaire Général de la Fondation, cette dernière a lancé le projet « Foot for Change », un programme sur un format sport-études tournée vers le football féminin guinéen. Composée uniquement de jeunes filles, l’association vise à promouvoir la pratique sportive et l’excellence scolaire pour contribuer à l’égalité des chances et à la promotion féminine en Guinée.

Si la SMB est devenue l’entreprise minière la plus célèbre de Guinée, c’est grâce aux femmes et aux hommes qu’elle a su valoriser et faire monter en compétence, permettant ainsi le succès de cette aventure collective.

image
3 août 2020

S’engager pour la formation de la jeunesse : le partenariat entre la SMB et l’Institut Supérieur des Mines et de Géologie de Boké

Dans le paysage de l’enseignement supérieur guinéen, l’Institut Supérieur des Mines et de Géologie (ISMG) de Boké occupe une place particulière. Situé au coeur de la région minière par excellence de la Guinée, les étudiants peuvent allier facilement les études théoriques et la pratique sur le terrain. Cet emplacement géographique est en parfaite adéquation avec le milieu professionnel qui attend les futurs travailleurs, d’autant plus que de nombreuses entreprises minières travaillent dans la région.

La principale entreprise minière en Guinée, la Société Minière de Boké (SMB), est justement un partenaire important de l’ISMG de Boké, partageant les objectifs de l’école dans sa volonté de former des jeunes guinéennes et guinéens aux différents métiers du secteur minier, notamment pour occuper des postes de cadre.

Comme l’explique Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB : “Au sein du Consortium 95% de nos salariés sont des Guinéens et nous avons fait de l’emploi local et du transfert de compétences une priorité absolue. Mais il  y a encore clairement certains postes qualifiés où nous manquons de main d’oeuvre locale. . Des grandes écoles comme l’ISMG contribuent à résorber progressivement ce problème d’offre sur le marché du travail guinéen pour les entreprises minières travaillant dans notre pays”.

Si 75% des étudiants de l’ISMG de Boké trouvent rapidement un emploi après leur diplôme, c’est en partie grâce à l’engagement de la SMB. En plus d’être représentée au conseil d’administration où la SMB participe à la définition de la politique éducative, la SMB fournit également de nombreuses offres de stages pour les étudiants , envoie ses cadres faire des interventions dans des cours et soutient financièrement l’école. Ainsi, la SMB a fait un don en 2019 de 100 000 dollars US à l’ISMGB pour contribuer au renforcement de la dimension internationale de l’établissement.

“C’est un partenariat gagnant-gagnant, déclare Ismael Diakité, Directeur Général Adjoint de la SMB et Président de la Chambre des Mines de Guinée. Les entreprises minières ont tout intérêt à ce que les Guinéens soient le mieux formés possibles aux métiers de la mine, des métiers exigeants sur le plan technique. C’est le meilleur moyen de démontrer les externalités positives d’une entreprise minière que d’investir dans le capital humain dans son pays d’implantation”.

image
1 août 2020

SMB/Wining : Remise d’une mosquée aux communautés du secteur Boussoura (Malapouya)

Le Consortium SMB-Winning a procédé jeudi, 30 juillet 2020 à la remise officielle d’une mosquée flambant neuve dont la capacité d’accueil est estimée à plus de  200 fidèles musulmans, selon Mohamed Kallo, agent des relations communautaires du consortium chargé de la zone2 située entre la sous-préfecture de Malapouya (Boké) et les préfectures de Télimélé et Boffa.


Les travaux de réalisation de cette infrastructure de culte ont débuté en octobre 2019 pour une enveloppe financière de 188 millions de francs guinéens, d’après Nicolas, l’interprète du Coordinateur.
A côté, la SMB a réalisé un forage moderne et un bloc de deux (02) cabines de latrines.

L’initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’une ligne de chemin de fer de Dapilon (Boké) à Santou2 et Houda (Télimélé).

Rendant un hommage mérité au président de la République, Pr Alpha Condé pour sa vision, le sous-préfet de Malapouya, Sidiki Kourouma a invité ses administrés au respect des gestes barrières contre Covid19  édictés par les autorités sanitaires et administratives de la Guinée.

De son côté, le coordinateur des relations communautaires de la SMB, M. Wu Qiong a lancé une invite aux  communautes bénéficiaires  par rapport au respect des textes de lois en vigueur en République de Guinée.

D’après lui, «Beaucoup de projets notamment, les routes, écoles, centres de santé, terrains de football, verront le jour dans ce village grâce à la bonne cohabitation.’ Sachez qu’après 30 ans, cette ligne de chemin de fer que nous construisons, reviendra à l’Etat guinéen dans la paix et la bonne collaboration.»
Les villages se trouvant sur le chemin de fer, selon M. Wu «Figurent dans nos projets et programmes communautaires pour promouvoir le développement durable et harmonieux.

Il a, en ses termes, promis la réhabilitation de la route reliant le chemin de fer au secteur Boussoura Boké1 dès la fin de saison hivernale.

Pour mémoire, le secteur Boussoura Boké1 dans le district de Kounsikansi, sous-préfecture de Malapouya, est un nouveau village délocalisé qui compte 300 habitants environ. Ses habitants ont bénéficié de compensations améliorées pour rejoindre ce nouveau site.

De l’avis du secrétaire général chargé des affaires administratives au niveau de la préfecture de Boké, El Hadj Lancinè Diakité, «L’idée qui accompagne la construction d’une mosquée est de prôner la non-violence et renforcer la religion musulmane que nous avons en partage.»

Il a rassuré de la disponibilité de l’autorité préfectorale quant à l’accompagnement de la SMB dans la mise en œuvre de ses projets destinés à améliorer le cadre de vie des communautés riveraines.
A la population bénéficiaire de créer un climat de bonne cohabitation pour permettre à nos partenaires chinois qui prennent en comptes les attentes des communautés de parachever ses ambitions en matière de développement local.

A noter que depuis son implantation dans la préfecture de Boké, «La SMB s’est aussi illustrée dans la réalisation des projets de base (construction de forages, routes communautaires et minières, de postes de santé, des écoles  etc. A cela s’ajoute l’électrification des villages riverains à travers des lampes solaires.

« Un véritable ouf de soulagement pour les fidèles musulmans de cette localité qui jadis parcouraient de longue distance pour faire des prières de vendredi ». Estime un citoyen de Malapouya.

image
22 juillet 2020

Boké : l’équipage du Consortium SMB-Winning sauve la vie à trois tortues de Mer

Ce 17 juillet 2020, l’équipage du remorqueur Winning-Pioneer 34 du Consortium SMB-Winning a trouvé vendredi près du mouillage de transbordement n°2 du port minéralier de Boké trois tortues de mer piégées et retenues dans un filet de pêche flottant où elles étaient en danger. Sans hésiter, le capitaine de la flotte a demandé immédiatement la suspension des opérations de navigation afin de permettre le sauvetage de ces animaux menacés de disparition, et par conséquent protégés par de nombreuses conventions internationales. En parallèle, les marins du Consortium en ont profité pour déplacer ou enlever certains filets de pêche en accord avec les communautés de pêcheurs des alentours.

Suite à ces actions, la Direction Préfectorale de l’Environnement des Eaux et Forêts de Boké a salué la SMB pour « le souci du Consortium à préserver la biodiversité. Surtout, les tortues de mer sont des animaux gravement menacés que la République de Guinée tient à protéger ».

Pour Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB : « Je tiens tout d’abord à féliciter l’équipage pour son sens élevé du respect des normes environnementales et de la protection de la biodiversité dans la zone d’opération du consortium SMB Wining. Nos salariés sont pleinement alignés avec les objectifs fixés par la direction en matière de RSE ».

Pour rappel, la SMB est une entreprise minière qui se distingue par les objectifs ambitieux qu’elle s’est fixée en termes de politique RSE, notamment sur la protection de l’environnement et de la biodiversité. Dans ce cadre, la SMB a par exemple noué un partenariat avec l’ONG Wara afin de soutenir la conservation de la biodiversité et lutter contre le commerce illégal d’espèces sauvages, tout en impliquant les communautés locales notamment en facilitant la création d’emplois dans ce domaine.

image
5 mai 2020

Relations communautaires en zones minières : l’exemple de la SMB

Contrairement à des industries qui peuvent choisir le lieu de leurs opérations, l’industrie minière est obligée de s’implanter dans des zones à forte minéralisation. Or ces espaces remplis de ressources naturelles sont parfois aussi des lieux d’habitation. L’entreprise minière doit alors réussir à cohabiter avec les communautés riveraines et même mieux, les impliquer dans un projet commun de développement.

À Boké, la SMB a fait des relations communautaires et du développement local deux piliers de stratégie. Comme l’explique Ismael Diakité, directeur général adjoint de la SMB, « La conception du projet industriel du consortium prend en compte le contexte environnemental et social tout au long de la chaîne des opérations. Je ne crois pas à la viabilité d’un projet minier s’il n’est pas durable et respectueux des communautés locales. Sans remplacer l’État dans ses fonctions régaliennes et la fourniture de services publics, nous avons un rôle à jouer avec nos engagements socioéconomiques ».

Qu’en est-il sur le terrain ? La SMB a choisi une approche innovante en cherchant notamment à penser très vite l’après-mine en participant à la diversification de l’économie. Dans la région de Boké et plus généralement en Guinée, l’agriculture est un secteur encore peu développé, avec pourtant un immense potentiel. En 2018, le Consortium SMB-Winning a construit 24 serres près d’Amaraya pour la culture de différents fruits et légumes, une initiative inédite en Guinée ! Avec l’ONG Évolution, la SMB travaille notamment à la promotion des femmes dans le secteur agricole, avec la création d’une coopérative agricole dirigée uniquement par des femmes à Kolaboui. Au-delà de l’agriculture, la SMB soutient d’autres secteurs économiques comme la pêche, en fournissant par exemple des barques motorisées aux pêcheurs pas plus tard que la semaine dernière à la commune de Kabata.

En pleine crise du Covid-19, l’engagement des sociétés minières sur le terrain est indispensable pour participer à la prévention et à la protection des individus. Pour N’Famara Kourouma, responsable des relations communautaires de la SMB : « depuis le début de la pandémie en Guinée, la SMB est très active pour soutenir et faciliter le travail des autorités sanitaires. Notre plan de réaction au Covid-19 concerne nos employés mais également les communautés ».

L’engagement pour la santé des habitants de la région de Boké du Consortium n’est pas une nouveauté. En janvier 2020, un cabinet dentaire a été inauguré à Katougouma avec le soutien logistique et financier de la Fondation SMB. Dans des régions rurales où l’offre de soin est plus réduite que dans les grandes villes, cet apport au système sanitaire local est vital pour les populations.

On constate donc que la priorité donnée aux relations communautaires par la SMB dans le cadre de sa stratégie d’entreprise porte ses fruits. Au-delà des dizaines de milliers d’emplois directs et indirects liés à l’exploitation minière, la SMB, en menant des projets de développement local et durable, a réussi à se faire accepter par la population car les communautés voient tout l’intérêt de la présence de cette entreprise citoyenne sur leur territoire.

image
24 avril 2020

Covid-19: kits de dépistage, gants, masques…le consortium SMB-Winning encore au chevet de la Guinée

Un cargo spécialement affrété par le consortium SMB-Winning, transportant des kits destinés à la riposte contre la pandémie de Covid-19 en Guinée, a atterri samedi dernier. La remise de cet important don d’une valeur estimée à 2 millions de dollars, aux autorités sanitaires de la Guinée, a eu lieu ce mardi, 21 avril 2020 à Conakry.

Cette cérémonie, tenue à la base logistique d’UMS à Coleyah, a connu la présence de du ministre de la Santé, Colonel Remy Lamah, le directeur de l’institut pasteur de Guinée, Noel que cela a eu lieu.

Selon Ismaeil Diakité, représentant du consortium SMB Winning, évoque, il s’agit entre autres de kits de test rapide en dizaines de milliers, d’équipements de protection individuelle, de gants, de masques et de tenues pour les médecins. «Egalement une machine de test rapide avec tous les matériaux et pièces de rechange. On s’attend à ce que ce don contribue à accélérer le dépistage, supporter davantage avec plus d’efficacité la prise en charge et protéger davantage le personnel de la santé qui est en première ligne», mentionne-t-il dans son discours de circonstance.

Un geste qui réjouit les autorités guinéennes à travers le ministre en charge du secteur de la Santé.

 

Retrouver l’intégralité de l’article sur Guinée114.com.

image
13 février 2020

La SMB a versé plus de 17 millions de dollars dans le cadre de sa politique de relations communautaires en 2019

La Société Minière de Boké (SMB) a publié aujourd’hui le rapport annuel de son département des relations communautaires, qui revient sur les différentes actions menées par la SMB en termes de développement local. Depuis sa création, la SMB a toujours pris en compte le contexte environnemental et social tout au long de la chaîne des opérations.

En 2019, la SMB aura donc versé 17 324 541 dollars US dans le cadre de sa politique de relations communautaires. Ce montant correspond à trois principaux postes de dépense (exprimés ci-dessous en francs guinéens) :

·             Les projets de développement local et actions communautaires de la SMB, qui représentent un montant de 28 800 945 152 francs guinéens ;

·             Le montant total des compensations communautaires, s’élevant à 107 093 101 092 francs guinéens ;

·             Les cotisations de la SMB versées en mars 2019 au Fonds de développement économique local (FODEL), s’élevant à 37 351 377 351 francs guinéens dans la mesure où elles couvrent les exercices de la SMB de 2015 à 2018 inclus.

La SMB accorde une importance particulière à l’après-mine et à la diversification de l’économie locale, en privilégiant notamment les projets dans l’agriculture, toujours en s’appuyant sur des partenaires locaux. Dans les localités de Kaboye, Katougouma, Dapilon, Dabis et Karick-Madina, la SMB a soutenu le développement de projets agricoles et a notamment introduit la culture sous serre dans la région de Boké.

La SMB est également un acteur de premier plan pour la construction et la rénovation d’infrastructures sociales dans la région. La SMB a fait de l’accès à l’eau potable une priorité pour les communautés en zones minières. En 2019, la SMB a réparé 20 forages et réalisé 15 forages, dont trois se sont vus dotés d’aérateurs pour expulser les traces de ions de fer afin de rendre l’eau potable. La SMB a construit également en 2019 une école primaire à Katougouma avec des logements pour les enseignants, rénové la maison des jeunes à Kolaboui et construit un hangar de marché à Mansalia.

En parallèle, le département des relations communautaires participe à la vie culturelle et sportive de la région de Boké. En 2019, la SMB a organisé la seconde édition du mini-marathon de Boké qui a réuni plus de 600 participants.

Pour Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB : « Notre réussite opérationnelle tient au fait que la SMB, en tant qu’entreprise citoyenne, investit dans la formation, crée des emplois, soutient le développement local et anticipe l’après-mine. Il n’y a pas de projets miniers viables sans une logique de développement durable et c’est pourquoi nous répliquerons ces principes dans tous nos projets futurs ».

« En matière d’obligations communautaires, la SMB a toujours cherché à aller au-delà de ses obligations légales, explique Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB. C’est en étant un véritable acteur du développement local qu’une entreprise minière peut réellement s’implanter dans une région et être acceptée par les populations ».

À propos de la SMB

Fondé en 2014, le Consortium SMB-Winning regroupe quatre partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; UMS, une société de transport et de logistique présente en Guinée depuis plus de 20 ans ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium ; et Yantaï Port Group. L’État de Guinée, partenaire et membre du Consortium, est actionnaire à hauteur de 10%.

Alors qu’il a déjà investi près de 1,5 milliard de dollars US dans ses activités dans la région de Boké, le Consortium a également lancé le Projet Boffa-Boké, comprenant une ligne de chemin de fer de 135 kilomètres dans un corridor s’étendant du terminal fluvial de Dapilon aux nouvelles zones minières de Santou II et de Houda, et la construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine dans la région de Boké. L’investissement total consenti pour l’intégralité du Projet Boffa-Boké par le Consortium est estimé à 3 milliards de dollars US.

image
30 janvier 2020

Katougouma : inauguration d’un cabinet dentaire de l’ONG française Africamy avec le soutien de la Fondation SMB

Mardi 28 janvier, plusieurs cadres de la SMB accompagnés des représentants de l’ONG Africamy ainsi que de plusieurs responsables publics locaux ont inauguré ensemble un cabinet dentaire dans le district de Katougouma de la préfecture de Boké. Ce cabinet dentaire sera doté de matériels modernes, avec notamment un système de radiographie, et des produits pharmaceutiques qui permettront au personnel médical de soigner leurs patients durant un an.

Grâce au concours d’Emmanuel Bou, Directeur Général de FMR, l’ONG Africamy s’est rapprochée de la Fondation SMB dont le Secrétaire Général est Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB. Engagée pour le développement local et le bien-être des populations, la Fondation SMB a choisi d’apporter un soutien logistique et financier à l’installation d’un cabinet dentaire dans le district de Katougouma pour permettre de faciliter l’accès aux soins pour les communautés.

 

Lisez la totalité de l’article sur Guineematin.com.

image
22 janvier 2020

La SMB remporte le prix du « Meilleur projet minier » lors de l’édition 2019 d’AIFA

(SMB) – Lors de l’African Investments Forum & Awards (AIFA) 2019 qui s’est déroulé le mercredi 4 décembre, la Société Minière de Boké (SMB), représenté par son directeur général adjoint M. Ismaël Diakité, a remporté le prix du « Meilleur Projet Minier ». Le track-record de la SMB dans l’exploitation de la bauxite, la priorité donnée à la politique RSE et aux relations communautaires, sa récente victoire dans l’appel d’offres des gisements de minerai de fer des blocs I et II de Simandou ont été les principaux éléments qui ont convaincu le jury.

Lisez la totalité de l’article sur agenceecofin.com en suivant ce lien : https://www.agenceecofin.com/bauxite/0612-71866-la-smb-remporte-le-prix-du-meilleur-projet-minier-lors-de-l-edition-2019-d-aifa

image
22 janvier 2020

La fondation SMB-WINNING distribue des cadeaux aux élèves de l’école primaire de Tombo

La Fondation SMB-Winning a procédé vendredi 29 novembre à une distribution de cadeaux à l’école primaire de Tombo. Accueillis par le directeur de l’école, M. Souleymane Keita, et son adjoint, M. Mohamed Sy, les équipes de la Fondation SMB-Winning était représentée par Mme. Binta Diallo, assistante aux affaires publiques, et M. Sékou Keita, responsable administratif.

Lisez la totalité de l’article sur Guineenews.org en suivant ce lien : https://www.guineenews.org/la-fondation-smb-winning-distribue-des-cadeaux-aux-eleves-de-lecole-primaire-de-tombo/

Derniers tweets

TOUS LES TWEETS