image
17 décembre 2020

Mines : le Consortium SMB-Winning ouvre ses portes à la mission du réseau des Centres Emergents de l’Afrique de l’Ouest

La semaine dernière, dans le cadre de l’évaluation du niveau de mise en œuvre du projet Centre Émergent Mines et Société (CEMS) et l’identification des points forts de la proximité du Centre de Boké avec des sites miniers, une mission conduite par la Direction Générale de l’Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké (ISMGB), membre du réseau des Centres Émergents, a visité mercredi 2 décembre les installations de la Société Minière de Boké (SMB).

Pour rappel, le Consortium SMB Winning, à travers les sociétés SMB (Société Minière de Boké) et AMR (Alliance Minière Responsable), est membre du Conseil d’Administration de l’Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké (ISMGB). Engagé en faveur de l’éducation et de la formation, le Consortium SMB-Winning est un partenaire important de l’ISMBG et de la transformation de cette école des Mines en CEMS piloté par la Banque Mondiale et l’Etat guinéen.

Ce Réseau des Centres d’Excellence Africains (CEA) est un ensemble panafricain, composé du CEA Emergent Mines et Environnement de Côte d’Ivoire à l’INP-HB, le CEA Emergent de l’Ecole des Mines, Industrie et Géologie du Niger et le CEA Emergent Mines et Société de l’ISMBG de la République de Guinée. Ainsi, Avec l’importance des activités minières dans la région de Boké, le réseau a tenu à effectuer une visite guidée des installations minières de la société AMR après avoir visité et échangé avec les cadres de l’ISMGB. L’objectif était ainsi de saisir la réalité du terrain des mécanismes de l’exploitation minière avec la préoccupation du respect des normes environnementales, sociales, une exigence internationale.

De l’avis de l’expert Patrice EBAH, Animateur du réseau Activités minières durables, « Cette mission note avec satisfaction les performances minières de la Guinée. Nous sommes heureux de découvrir notamment de nouvelles méthodes d’exploitations minières sans explosifs avec une atténuation des impacts sur l’environnement ».

De son côté, la directrice générale de l’ISMGB, Dr Diaka Sidibé se dit heureuse d’avoir réussi à atteindre les objectifs fixés pour l’année écoulée, tout en saluant les efforts des compagnies minières et en remerciant le Consortium pour une visite guidée de ses sites miniers.

Par ailleurs, le Docteur Diaka Sidibé a lancé un appel à l’Etat pour d’avantage renforcer l’accompagnement de l’ISMBG afin que les investissements puissent permettre à son institution de lever les fonds de la Banque Mondiale, gage du succès du Centre Emergent Mines et Société de l’ISMGB.

Dans la même mission, on pouvait remarquer la présence du directeur général du Centre de Boké, du DGA (directeur général adjoint) chargé des Etudes et celui de la Recherche Scientifique. Ceux-ci ont à leur tour, salué les efforts de l’État guinéen, de la Banque Mondiale ainsi que les Sociétés Minières fortement impliquées dans l’atteinte des objectifs de la feuille de route des Centre Excellence Africains.

image
17 décembre 2020

Guinée : La Fondation SMB-Winning prépare également la rentrée 2020-2021 à travers le programme ‘Foot for Change’

CONAKRY (© 2020 Afriquinfos)- Alors que les écoliers vont reprendre le chemin de l’école le 1er décembre, le programme ‘Foot for Change’ a aussi fait sa pré-rentrée le samedi 14 novembre au Groupe Scolaire Koumandian Keita 1 (KK1). C’est dans cet établissement que la grande majorité de la quarantaine de joueuses bénéficiaires du programme ‘Foot for Change’ sont scolarisées.

Le rendez-vous était donné dans la cour de l’établissement KK1 afin de pouvoir accueillir les jeunes filles et leurs parents, fiers de voir leurs enfants impliqués dans un beau projet pédagogique et sportif. Pour les responsables du projet ‘Foot for Change’ comme pour les parents et les jeunes filles, «un esprit sain dans un corps sain» est essentiel pour s’épanouir, surtout lors de l’adolescence.

‘Foot for Change’ a été lancé en janvier 2019 par la Fondation SMB-Winning afin de créer un programme sur un format sport-études tourné vers le football féminin. Composée uniquement de jeunes filles, ‘l’Association Foot Elite’ que promeut ce Programme a pour finalité la pratique sportive et l’excellence scolaire pour contribuer à l’égalité des chances et à la promotion féminine en Guinée.

Afin de commencer cette nouvelle année scolaire 2020-2021 dans de bonnes conditions, la Fondation SMB-Winning – à l’initiative du projet ‘Foot for Change’ – a pris à sa charge les frais de scolarité de l’ensemble de ses joueuses, soit plus de 115 millions de francs guinéens. En parallèle, de nouveaux équipements sportifs ont été remis aux jeunes filles pour être parfaitement équipées pour faire face à leurs adversaires sur les terrains lors de cette nouvelle saison.

Piloté sur le terrain par ‘l’Association Foot Elite’, avec notamment la participation active de l’ancien international Fodé Mansaré, ‘Foot for Change’ se décline comme un projet visant à offrir à de jeunes Guinéennes passionnées de sport et aspirant à réussir leurs parcours scolaires une double formation de qualité, facilitant ainsi leur future insertion socio-professionnelle.

Un projet social, une vision

Pour Frédéric Bouzigues, Secrétaire Général de la Fondation SMB-Winning, «Foot for Change» est le projet phare de la Fondation SMB-Winning. Dans ce projet, je retrouve toutes nos valeurs : le travail et la persévérance, le sens du collectif et le respect de l’autre, l’envie d’apprendre et de se dépasser». Fodé Mansaré, ancien joueur de football international et fondateur de ‘Foot Elite’, tient à rappeler que c’est «un engagement exigeant que nous demandons de la part des jeunes filles : elles doivent être autant impliquées en cours que sur les terrains. Et je crois que c’est ce qui explique notre réussite jusqu’ici».

Un engagement exigeant, mais qui a mis sur la voie du succès scolaire et sportif ces jeunes filles. En effet, depuis qu’elles ont rejoint le programme ‘Foot for Change’, l’ensemble des jeunes ont vu leurs résultats scolaires progresser. En permettant à ces jeunes filles de viser l’excellence sur les terrains comme sur les bancs de l’école, la Fondation SMB-Winning et ses partenaires contribuent ainsi à l’épanouissement et la réussite de la jeunesse guinéenne.

image
17 décembre 2020

Pose des premiers rails sur la voie ferrée du Projet Boffa-Boké de la SMB

Suite à l’arrivée en Guinée de l’autorail lourd GC-270, Winning Consortium Railway Guinea (WCRG), en charge de la construction et de la gestion de la voie ferrée dans le cadre du Projet Boffa-Boké de la SMB, a commencé la phase de pose des rails. Avec la pandémie du Covid-19, WCRG et l’unité de construction du 18ème département de China Railway Construction (CRCC) ont réorganisé le plan de construction afin d’assurer l’intégrité des travailleurs, l’entrée des équipements et matériaux sur le territoire guinéen, tout en respectant l’objectif d’un début de fonctionnement de la voie ferrée en juin 2021.

Durant cette phase de construction, WCRG s’est engagé à promouvoir le contenu et l’emploi local. Ainsi, de nombreuses entreprises guinéennes participent actuellement en tant que sous-traitant à la construction de la voie ferrée contribuant à la création d’ emplois locaux. Avec le Projet Boffa-Boké, la SMB contribue au transfert de technologies et à la formation locale.

Traversant les régions de Boké et de Kindia, cette voie ferrée de 135 kilomètres a pour vocation de relier les gisements de Santou II et Houda au terminal fluvial de Dapilon. Cette nouvelle ligne comprendra 23 ponts, deux tunnels et six dépôts. Alors que la Guinée souffre d’un déficit d’infrastructures, cette nouvelle voie ferrée est la première en construction depuis les années 70 dans le pays. Dédiée exclusivement au transport de minerai dans un premier temps, elle permettra à moyen terme d’acheminer également des marchandises.

Dans le cadre du Schéma Directeur des Infrastructures Auxiliaires aux Mines (SDIAM), les entreprises sont incitées à explorer toutes les opportunités de mutualisation sur les infrastructures publiques ou privées déjà opérationnelles et sur les nouvelles en construction. La SMB a donc collaboré avec la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG) sur la percée de deux tunnels, une première entre deux opérateurs miniers en Guinée.

L’investissement total de la SMB dans le cadre du Projet Boffa-Boké est de 3 milliards de dollars US. Il comprend la construction d’une ligne de chemin de fer et l’exploitation des gisements de Santou II et Houda, mais également la construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine dans la zone économique spéciale de Boké ainsi qu’un corridor agricole de croissance le long de la voie ferrée.

Pour Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB : « Je suis très fier de voir que malgré les difficultés logistiques et le risque sanitaire engendrés par la pandémie durant cette année 2020 les équipes de la SMB et particulièrement de WCRG ont réussi à tenir le calendrier que nous nous étions fixés en 2018. Avec la mise en œuvre du Projet Boffa Boké en 2021, la SMB va renforcer sa place de leader africain dans la production et l’exportation de bauxite ».

À propos de la Société Minière de Boké

Fondée en 2014, la SMB est le premier producteur et exportateur de bauxite en Guinée et du continent africain, avec 43 millions de tonnes de bauxite exportées en 2019. Elle regroupe trois partenaires mondiaux dans les domaines de l’extraction, de la production et du transport de bauxite : le singapourien Winning Shipping Ltd, armateur asiatique de premier plan ; UMS, une société guinéenne de transport et de logistique ; Shandong Weiqiao, une société chinoise leader dans la production d’aluminium.

Attaché à l’engagement des entreprises pour l’atteinte des Objectifs du Développement Durable (ODD), la conception du projet industriel de la SMB prend en compte le contexte environnemental et social tout au long de la chaîne des opérations.

image
2 novembre 2020

La Fondation SMB-Winning Consortium fournit un véhicule pick-up à l’ANSS

Lundi 02 novembre, la Fondation SMB-Winning Consortium, représentée par son Secrétaire Général M. Frédéric Bouzigues et par la Directrice Générale de Winning Consortium Simandou (WCS), Mme. Caroline Jiang Xiaobei, a remis à l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS), représentée par son Directeur Général Sakoba Keita, un véhicule pick-up. D’une valeur d’environ 26 000 €, ce pick-up double cabine facilitera le travail des agents de l’ANSS pour se rendre sur leurs terrains d’intervention, notamment en zones minières.

Depuis le début de la pandémie Covid-19 en Guinée, le Consortium SMB-Winning est en première ligne pour participer à la lutte contre le virus, notamment en apportant un soutien financier et logistique aux autorités sanitaires guinéennes, aux hôpitaux et cliniques du pays. En avril, un avion-cargo transportant l’équivalent de 1,5 million de dollars de matériel médical à destination de la Guinée, avait été affrété par le Consortium.

Pour Sakoba Keita, Directeur Général de l’ANSS, « L’appui des entreprises du secteur privé est indispensable pour permettre à la Guinée de traverser cette crise. C’est pourquoi je tiens à remercier particulièrement le Consortium pour son engagement sans failles depuis le début de la crise aux côtés de l’ANSS aussi bien au niveau financier que logistique ».

Acteur majeur du développement local, le Consortium accompagne également les communautés en zones minières en les tenant informées des mesures sanitaires et en apportant un soutien financier et logistique à l’offre de soin dans la région de Boké. Les équipes HSSE et relations communautaires du Consortium jouent un rôle essentiel dans cette action de prévention vis-à-vis de l’ensemble de la population.

Pour Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB et Secrétaire Général de la Fondation SMB-Winning Consortium, « Les conséquences sanitaires comme économiques de la crise se feront sentir sur le long terme. Pour le Consortium, dont le modèle de développement repose sur une approche durable et inclusive, il est de notre devoir de nous tenir aux côtés des autorités sanitaires et des populations pour traverse ensemble de cette crise ».

image
5 octobre 2020

Enseignement Supérieur : la Direction Générale de la SMB reçoit la nouvelle équipe dirigeante de l’Intitut Géomines

Une mission de l’Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké (ISMGB) a été reçue dans la journée du jeudi, 1er octobre 2020 par la Direction Générale (DG) de la Société Minière de Boké (SMB) à son siège. La rencontre a porté sur les possibilités liées à la mise œuvre des engagements pris par le Consortium SMB-Winning par l’intermédiaire de la SMB en vue d’accompagner l’ISMGB dans son processus d’érection en Centre Emergent des Mines et Société, une des ambitions de la Banque Mondiale et l’Etat guinéen.

Accompagnée par son Directeur Administratif et Financier (DAF) et la Secrétaire Générale de l’Institut de Boké, la Directrice Générale, Mme Diaka Sidibé a exposé son plan de développement infrastructurel conçu à l’image d’un centre qui, au finish, répondra aux exigences d’une véritable institution d’enseignement supérieur dans la sous-région Ouest Africaine.

Dr Diaka Sidibé se dit par ailleurs, très satisfaite de ce tête à tête avec les responsables de la SMB qui ont promis d’accompagner ce projet qui tient à cœur son département de tutelle et le Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé.

D’après le Directeur Général de la Société Minière de Boké, Frédéric Bouzigues, «L’institut de Boké avec notre présence au sein du conseil d’administration (CA) et aux côtés d’autres acteurs miniers occupe une place de choix dans nos préoccupations car nous sommes en réalité, les utilisateurs des produits du futur Centre Emergent.»

Pour lui, les partenaires du Consortium SMB-Winning avaient déjà mobilisé une enveloppe financière de 100.000 dollars Américain, et la volonté est de continuer à soutenir avec des engagements en permanence pour répondre à la sollicitation concrète et dynamique de la nouvelle équipe dirigeante de l’institut de Boké.

«La SMB se tient entière disponible auprès du Conseil d’Administration de l’Institut de Boké présidé par Souleymane Traoré, Directeur Général qui réalise un travail affiné pour la réussite des appuis constants des acteurs miniers dans le développement et l’accompagnement de l’ISMGB » a rassuré M. Bouzigues.

A noter que les relations entre l’ISMGB et le Consortium SMB-Winning sont aux beaux fixe depuis le démarrage des activités minières du consortium qui offre des stages à plusieurs étudiants, sans oublier les nombres d’emplois créés pour les sortants de cette institution dans la Région administrative de Boké.

image
29 septembre 2020

La réhabilitation de la route du port de service de Senguelen à la ville de Maférinya achevée avec le soutien du Simandou Winning Consortium

Le 26 septembre 2020, Conakry, Guinée – La réhabilitation de la route du port de service de Sengelen à la ville de Maférinya, financée par Winning Consortium Simandou (WCS), s’est achevée officiellement aujourd’hui. Cette route d’une longueur de 18 km est l’artère principale reliant les villages situés entre ces deux points. Winning Consortium Simandou a investi plus de 300.000 dollars américains en main-d’œuvre, équipements et matériaux de remblais. Ainsi près de 10 000 mètres cubes de roches et de graviers ont été nécessaires afin de paver cette route.

Avant la réhabilitation, l’état de la chaussée était très mauvais. Creusée de fondrières à 70%, la route restait boueuse et jonchée de grandes flaques d’eau. Il fallait une heure et demie pour aller du port de service de Sengelen à la ville de Maférinya. Grâce aux travaux réalisés, le temps de trajet a été réduit à 30 minutes, ce qui facilite désormais grandement le quotidien des résidents et des populations locales se déplaçant sur cet axe, en apportant un soutien au développement économique local en matière d’infrastructures.

Le soutien au développement durable à la communauté constitue depuis toujours un objectif prioritaire du plan de travail communautaire du Consortium SMB Winning.

image
28 septembre 2020

Le Consortium SMB-Winning paie plus d’un Milliard GNF de taxe superficiaire aux collectivités de Boké, Boffa et Télémélé

La Société Minière de Boké (SMB) a procédé ce vendredi 18 septembre 2020, au paiement d’un montant total d’un milliard cent vingt-cinq millions cinq cent neuf mille neuf cents cinquante-trois virgule soixante-deux (1.125.509.953,62) francs guinéens comme redevances superficiaires pour l’année 2020, aux receveurs communautaires des collectivités locales de Boké, Boffa et Télémélé.

Conformément aux exigences de l’article 160 du Code minier de la République de Guinée, le tableau de répartition de la redevance superficiaire pour cette année 2020 est le suivant : Boké-centre (150.387.820,80 GNF), la Commune rurale (CR) de Kanfarandé (166.720.695,63 GNF), CR de Malapouya (28.423.896,50 GNF), CR de Bintimodia (1.313.220, 03 GNF), CR Kolaboui (6.354.771,83 GNF), CR de Dabiss (498.725.150,75 GNF) dans la préfecture de Boké, CR de Kolia (Boffa) (911.744,40 GNF), CR de Daramagnaki (6.909.809,48 GNF), CR de Konsotami (6.016.357,73 GNF) et Missira (12.175.205,61 GNF) dans la préfecture de Télémélé soit un montant total d’1.125.509.953,62 francs guinéens.

Hadja Aminata Cissé, receveuse de la Commune urbaine de Boké félicite la Société Minière de Boké et tous ses partenaires pour la promptitude dans l’exécution de cette obligation légale.

Elle a, par ailleurs, ajouté: «Ces taxes vont nous aider à réaliser beaucoup de nos actions au niveau de la Commune urbaine notamment le paiement de nos salaires et l’assainissement de la Ville.»

Pour le receveur des Communes rurales de Dabiss et de Tanènè, Yamoussa Camara, ces taxes qui vont permettre de réaliser un certain nombre d’infrastructures dans le cadre de développement socioéconomique de nos différentes collectivités.»

« Comme il est de coutume chaque année, conformément au Code minier en vigueur en République de Guinée, nous sommes là pour nous acquitter de nos redevances superficiaires qui s’élève à plus d’un milliard GNF répartis entre les communautés de Boké, Boffa et de Télimélé », déclare le responsable juridique et fiscale de la SMB, Abdoulaye Sampil. Il exprime le souhait de voir ces montants participer au développement local des collectivités bénéficiaires.

En clôturant cette cérémonie de remise des chèques, le 1er Vice maire de la Commune urbaine de Boké, Mohamed Aly Camus Camara a au nom des maires souhaité bonne continuation et la prospérité pour la SMB et invite à la consolidation des relations de collaboration entre les sociétés minières surtout la SMB pour le développement inclusif des collectivités locales ciblées.

Plus loin, le vice maire appelle les autres entreprises minières à s’acquitter de leurs obligations avant de promettre de veiller à la bonne utilisation des fonds ainsi alloués.

image
20 août 2020

Les ressources humaines, sources de performance pour le Consortium SMB-Winning

Parfois perçues à tort comme une fonction support, les départements Ressources Humaines (RH) sont de plus en plus considérés comme au cœur des enjeux stratégiques des entreprises. La performance RH – qui se base sur différents éléments comme l’engagement et la motivation des collaborateurs, la mobilisation des compétences – est un élément clé de la performance générale de l’entreprise.

Pour Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB : « Nous avons toujours accordé une importance particulière aux recrutements et au suivi de nos salariés. Nous sommes conscients que les ressources humaines constituent en réalité un véritable capital humain qu’il faut valoriser pour servir la performance de l’entreprise. Sans un véritable pacte social respectueux des employés du Consortium, notre réussite n’aurait pas été possible ».

Dans cette optique, la principale entreprise minière de Guinée, la Société Minière de Boké (SMB), a mis en œuvre un ensemble de politiques qui visent à faire du capital humain une véritable source de performance dans ses opérations minières. Il s’agit alors de créer les conditions favorables à l’épanouissement des collaborateurs, la valorisation de leurs compétences et leur évolution au sein la société.

Tout d’abord, la SMB tient à privilégier l’emploi local dans ses recrutements. Ainsi, parmi les 10 000 employés de la société, 95% sont Guinéens. Ce pourcentage important se traduit automatiquement par une importante montée en compétences des Guinéens employés par le Consortium, notamment à des postes de cadre où d’importantes compétences techniques sont requises. Ce chiffre ne correspond d’ailleurs qu’aux emplois directs : n’oublions pas qu’il existe plus d’une dizaine de milliers d’emplois indirects qui sont créés par l’exploitation minière à Boké, dont de nombreuses entreprises locales bénéficient en travaillant en tant que prestataires du Consortium.

Surtout, la SMB s’attache à faire bénéficier la jeunesse de sa présence. Alors qu’en 2030, les moins de 30 ans représenteront 70% de la population guinéenne, la SMB fait confiance aux jeunes talents guinéens. Ainsi, la société n’hésite pas à accueillir de nombreux étudiants en stage, notamment les géologues et les ingénieurs de l’Institut Supérieur des Mines et de Géologie de Boké. En parallèle, la Fondation SMB-Winning organise de nombreuses activités sportives avec les jeunes de Boké, dont un semi-marathon qui a réuni cette année plus de 500 participants, un tournoi annuel de football…

La SMB est également très attentive à la formation des jeunes : conformément au code minier, la société est partenaire de l’office national de la formation et de perfectionnement professionnel (ONFPP), établissement public dont le but est de mettre en place des programmes de formation destinés aux jeunes guinéens. Dans une récente interview, Lucien Bendou GUILAO, Directeur Général de l’ONFPP, explique : « La Société Minière de Boké est une société partenaire de l’ONFPP, à jour de ses cotisations et qui ne bénéficie d’aucune exonération de la contribution à la formation professionnelle. […] La SMB est une société responsable. C’est une société qui n’a pas de convention spéciale. […] [Elle] suit les recommandations du code minier ». En ce sens, la SMB est une entreprise citoyenne, ne cherchant pas à se soustraire des dispositions du code minier.

Le Consortium mise également sur son pluralisme culturel, en faisant de cette diversité un atout compétitif. Des équipes multiculturelles – composées ici de Guinéens, de Chinois, de Singapouriens, de Libanais, de Marocains, de Français – sont plus efficaces en raison de la diversité des apports et des points de vue pour rechercher la performance. Dans ce cadre, la SMB donne une place de choix à la formation à l’étranger sur les plans techniques et linguistiques. Par exemple, l’an dernier, la SMB a lancé un vaste programme de formation linguistique : pendant deux semaines, 35 employés du Consortium ont été formés sur la langue et la culture chinoise à Pékin. Le partage d’expériences sur place a été très bénéfique pour les travailleurs guinéens, autant pour leur épanouissement personnel que pour améliorer la communication et les relations avec leurs homologues chinois. La prochaine étape annoncée par la SMB est la construction d’une École pour l’apprentissage de la langue et de la culture chinoise en Guinée, tandis que plusieurs salariés chinois apprennent également le français.

Conscients que l’industrie minière est loin d’être la plus féminisée, Fadi Wazni et la direction de la SMB ont mis en place des politiques en faveur de l’égalité femme-homme dans le recrutement et cherchent à maximiser la parité aux différents postes qualifiés et non-qualifiés. En parallèle, sur l’initiative de Frédéric Bouzigues, Directeur Général de la SMB et Secrétaire Général de la Fondation, cette dernière a lancé le projet « Foot for Change », un programme sur un format sport-études tournée vers le football féminin guinéen. Composée uniquement de jeunes filles, l’association vise à promouvoir la pratique sportive et l’excellence scolaire pour contribuer à l’égalité des chances et à la promotion féminine en Guinée.

Si la SMB est devenue l’entreprise minière la plus célèbre de Guinée, c’est grâce aux femmes et aux hommes qu’elle a su valoriser et faire monter en compétence, permettant ainsi le succès de cette aventure collective.

image
3 août 2020

S’engager pour la formation de la jeunesse : le partenariat entre la SMB et l’Institut Supérieur des Mines et de Géologie de Boké

Dans le paysage de l’enseignement supérieur guinéen, l’Institut Supérieur des Mines et de Géologie (ISMG) de Boké occupe une place particulière. Situé au coeur de la région minière par excellence de la Guinée, les étudiants peuvent allier facilement les études théoriques et la pratique sur le terrain. Cet emplacement géographique est en parfaite adéquation avec le milieu professionnel qui attend les futurs travailleurs, d’autant plus que de nombreuses entreprises minières travaillent dans la région.

La principale entreprise minière en Guinée, la Société Minière de Boké (SMB), est justement un partenaire important de l’ISMG de Boké, partageant les objectifs de l’école dans sa volonté de former des jeunes guinéennes et guinéens aux différents métiers du secteur minier, notamment pour occuper des postes de cadre.

Comme l’explique Fadi Wazni, Président du Conseil d’Administration de la SMB : “Au sein du Consortium 95% de nos salariés sont des Guinéens et nous avons fait de l’emploi local et du transfert de compétences une priorité absolue. Mais il  y a encore clairement certains postes qualifiés où nous manquons de main d’oeuvre locale. . Des grandes écoles comme l’ISMG contribuent à résorber progressivement ce problème d’offre sur le marché du travail guinéen pour les entreprises minières travaillant dans notre pays”.

Si 75% des étudiants de l’ISMG de Boké trouvent rapidement un emploi après leur diplôme, c’est en partie grâce à l’engagement de la SMB. En plus d’être représentée au conseil d’administration où la SMB participe à la définition de la politique éducative, la SMB fournit également de nombreuses offres de stages pour les étudiants , envoie ses cadres faire des interventions dans des cours et soutient financièrement l’école. Ainsi, la SMB a fait un don en 2019 de 100 000 dollars US à l’ISMGB pour contribuer au renforcement de la dimension internationale de l’établissement.

“C’est un partenariat gagnant-gagnant, déclare Ismael Diakité, Directeur Général Adjoint de la SMB et Président de la Chambre des Mines de Guinée. Les entreprises minières ont tout intérêt à ce que les Guinéens soient le mieux formés possibles aux métiers de la mine, des métiers exigeants sur le plan technique. C’est le meilleur moyen de démontrer les externalités positives d’une entreprise minière que d’investir dans le capital humain dans son pays d’implantation”.

image
1 août 2020

SMB/Wining : Remise d’une mosquée aux communautés du secteur Boussoura (Malapouya)

Le Consortium SMB-Winning a procédé jeudi, 30 juillet 2020 à la remise officielle d’une mosquée flambant neuve dont la capacité d’accueil est estimée à plus de  200 fidèles musulmans, selon Mohamed Kallo, agent des relations communautaires du consortium chargé de la zone2 située entre la sous-préfecture de Malapouya (Boké) et les préfectures de Télimélé et Boffa.


Les travaux de réalisation de cette infrastructure de culte ont débuté en octobre 2019 pour une enveloppe financière de 188 millions de francs guinéens, d’après Nicolas, l’interprète du Coordinateur.
A côté, la SMB a réalisé un forage moderne et un bloc de deux (02) cabines de latrines.

L’initiative s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’une ligne de chemin de fer de Dapilon (Boké) à Santou2 et Houda (Télimélé).

Rendant un hommage mérité au président de la République, Pr Alpha Condé pour sa vision, le sous-préfet de Malapouya, Sidiki Kourouma a invité ses administrés au respect des gestes barrières contre Covid19  édictés par les autorités sanitaires et administratives de la Guinée.

De son côté, le coordinateur des relations communautaires de la SMB, M. Wu Qiong a lancé une invite aux  communautes bénéficiaires  par rapport au respect des textes de lois en vigueur en République de Guinée.

D’après lui, «Beaucoup de projets notamment, les routes, écoles, centres de santé, terrains de football, verront le jour dans ce village grâce à la bonne cohabitation.’ Sachez qu’après 30 ans, cette ligne de chemin de fer que nous construisons, reviendra à l’Etat guinéen dans la paix et la bonne collaboration.»
Les villages se trouvant sur le chemin de fer, selon M. Wu «Figurent dans nos projets et programmes communautaires pour promouvoir le développement durable et harmonieux.

Il a, en ses termes, promis la réhabilitation de la route reliant le chemin de fer au secteur Boussoura Boké1 dès la fin de saison hivernale.

Pour mémoire, le secteur Boussoura Boké1 dans le district de Kounsikansi, sous-préfecture de Malapouya, est un nouveau village délocalisé qui compte 300 habitants environ. Ses habitants ont bénéficié de compensations améliorées pour rejoindre ce nouveau site.

De l’avis du secrétaire général chargé des affaires administratives au niveau de la préfecture de Boké, El Hadj Lancinè Diakité, «L’idée qui accompagne la construction d’une mosquée est de prôner la non-violence et renforcer la religion musulmane que nous avons en partage.»

Il a rassuré de la disponibilité de l’autorité préfectorale quant à l’accompagnement de la SMB dans la mise en œuvre de ses projets destinés à améliorer le cadre de vie des communautés riveraines.
A la population bénéficiaire de créer un climat de bonne cohabitation pour permettre à nos partenaires chinois qui prennent en comptes les attentes des communautés de parachever ses ambitions en matière de développement local.

A noter que depuis son implantation dans la préfecture de Boké, «La SMB s’est aussi illustrée dans la réalisation des projets de base (construction de forages, routes communautaires et minières, de postes de santé, des écoles  etc. A cela s’ajoute l’électrification des villages riverains à travers des lampes solaires.

« Un véritable ouf de soulagement pour les fidèles musulmans de cette localité qui jadis parcouraient de longue distance pour faire des prières de vendredi ». Estime un citoyen de Malapouya.

Derniers tweets

TOUS LES TWEETS